Moribabougou : Le procès du Complexe scolaire s’étire

A la demande de l’avocat du promoteur du Complexe scolaire de Moribabougou, le procès qui l’oppose à quatorze de ses enseignants est de nouveau renvoyé.

examens concours obtention diplome etude def baccalaureat bac eleve etudiant classe ecole resultat

 Le promoteur du Complexe scolaire de Moribabougou, Yaya Dembélé, est assigné en justice par 14 de ses enseignants. Ils l’accusent de les avoir abusivement licenciés. Ils se sont regroupés et déposé une plainte collective contre M. Dembélé.

La première audience, considérée comme une audience de conciliation regroupant les deux parties le mardi 15 novembre 2016, a échoué, ce qui a obligé le juge à renvoyer le dossier à un juge de fond le 21 novembre. Entre-temps, les deux parties se sont dotées d’avocats. Les plaignants ont élu domicile au cabinet de Me Robert Sanou. Les intérêts du promoteur sont défendus par le cabinet de Me Yacouba Koné.

Toutefois, l’audience prévue le 21 novembre a été renvoyée à la demande de Me Yacouba Koné, avocat défenseur de M. Dembélé au 28 novembre pour étude du dossier de son client. A cette date aussi, il fut une fois de plus renvoyé à la demande de l’avocat du promoteur.

La prochaine audience est prévue le 19 décembre, mais, à en croire les deux parties, le dossier ne connaîtra pas son épilogue de sitôt. En guise de dommages et intérêts, les enseignants demandent déjà chacun un million de F CFA, largement au-dessus des possibilités du promoteur.

Zoumana Coulibaly

Source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *