Le SYNEFCT dénonce les attaques contre les écoles

Suite à la fermeture suivie de l’incendie de tout le matériel scolaire, de l’école de Doura, dans le CAP de FARAKO (région de Ségou) le 20 novembre dernier, le syndicat national des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales (SYNEFCT), a fait un communiqué pour dénoncer la recrudescence de la violence en milieu scolaire. Amenant à 23, le nombre d’écoles fermées au niveau du même CAP de Farako, les enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales se sont dits préoccupés par cette série d’attaques ciblant les établissements scolaires ainsi que le personnel enseignant.

 

C’est pourquoi, les syndicalistes de ce secteur ont invité les autorités du pays à fermer toutes les écoles de cette zone, en attendant que les conditions minimales de sécurisation soient trouvées. Ils ont également exhorté les enseignants à être vigilants en restant, surtout, dans les zones les plus sécurisées. À noter que cette fermeture fait suite à celle de l’école de « Son », le 15 novembre dernier, toujours dans le CAP de Farako, région de Ségou.

Source : LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.