Institut des Hautes Études et de Recherche Islamique, Ahmed Baba de Tombouctou (IHERI-ABT) : Cap sur le volet enseignement

L’Institut des Hautes Études Islamiques Ahmed Baba de Tombouctou a tenu la 7ème session de son conseil d’administration ce mardi 31 mars 2015, qui avait comme centre d’intérêt les perspectives du volet enseignement. C’était sous la présidence du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall

Mountaga tall ministre enseignement superieure recherche scientifique cnid fasso

Ce conseil  était placé dans les perspectives du volet enseignement dans les jours à venir à l’Institut. Pour l’occasion le Ministre Tall avait à ses côtés, le Directeur de l’IHERI-ABT, Abdoulkadri Idrissa Maiga qui a salué au nom de l’ensemble du personnel de son institut, la présence du Ministre Mountaga Tall. Qui selon lui, témoigne tout son intérêt pour assurer les acquis de l’IHERI-ABT , engagé au service de la conservation et de la promotion des manuscrits anciens du Mali. Abdoulkadri Idrissa Maiga a également exprimé toute sa reconnaissance aux administrateurs présents.

« L’année qui débute, consacrée au retour de l’Institut à Tombouctou sera marquée par l’identification de nos activités traditionnelles, notamment la numérisation de l’ensemble de nos manuscrits, la poursuite du catalogage, la fabrication de boites de conservation sur mesure et surtout l’exploitation scientifique de ces manuscrits », précise le Directeur de l’Institut.

Le budget de 2014 s’élevait à 462 071 226 CFA avec une forte ambition de mobiliser plus de 906.000.000f pour l’année 2015 grâce à l’accompagnement de l’Etat et des partenaires de l’institut. Toute chose que le Directeur de l’IHERI a appréciée à sa juste valeur, tout en remerciant chaleureusement les partenaires de cette structure.

En termes de perspectives, l’institut prévoit le volet enseignement à l’établissement dans les jours à venir.

Quant au PCA, Me Mountaga Tall, il a lui aussi salué les participants pour leur présence avant d’adresser un remerciement spécial aux partenaires du projet comme, la coopération Luxembourgeoise, l’Ambassade d’’Arabie Saoudite, l’Ambassade du Royaume du Maroc à Bamako, l’UNESCO, le Centre Juma al-Majid, et l’ONG SAVAMA qui ont permis la sécurisation de 28000 manuscrits, l’acquisition de matériels et équipements divers.

Me Mountaga Tall a touché du doigt les énormes difficultés dans lesquelles, les responsables de l’institut travaillent, notamment les problèmes sécuritaires au nord qui ont occasionné la délocalisation des manuscrits de Tombouctou à Bamako. Il a néanmoins exprimé ses vœux de voir tenir la prochaine session du C.A de l’IHERI à Tombouctou. Avant d’appeler à plus d’engagement des citoyens et des services publics pour le retour de la stabilité au Mali.

 

Modibo Dolo

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.