Grève illimitée à l’IUG : L’Aeem veut la reprise

Ne pouvant plus rester indifférents  à la détresse de leurs camarades de l’Institut Universitaire de Gestion (IUG), suite au déclenchement de la grève illimitée du comité Synesup (Syndicat national des enseignants du supérieur) de l’Iug depuis le 16 octobre 2014, le Bureau de coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (BC-AEEM), a fait entendre sa voix à travers son secrétaire général Ibrahima Traoré.

Aeem syndicat etudiant eleve defenseur campus badala

C’était au cours d’un point de presse au siège de l’étudiant (Badalabougou),  le 10 mars 2015 avec comme   but d’informer l’opinion nationale et de prendre comme prétexte du calvaire de leurs collègues de l’Iug. Il était accompagné de son adjoint, Addoul Salam Togola, le secrétaire administratif, Mamadou Lamine Traoré, le rapporteur général du Bc Aeem non moins secrétaire général du comité Aeem de l’IUG, Hamidou Sanogo, etc. «Après les multiples tentatives auprès des  autorités pour dénouer la crise qui secoue l’IUG, nous avons décidé de donner la position de l’Aeem. Car si rien n’est fait, si on ne réagit pas, l’IUG risque de connaître une année blanche. Ce qui n’est pas notre souhait, ce qu’on ne peut pas accepté. C’est pourquoi, nous affirmons que faute de solution à la crise pour que la grève des enseignants prenne fin, l’Aeem aura une réaction pacifique». C’est la déclaration introductive du SG de l’Aeem pour manifester leur mécontentement. Pour lui, si réellement le Mali se soucit de l’avenir de cadres de demain, il faut  donner une formation de qualité à sa jeunesse. Ce qui n’est pas le cas à l’IUG. Le secrétaire général adjoint de l’Aeem, Abdoul Salam Togola, d’ajouter «ce qui nous touche, on est pris par le temps. L’année tire vers sa fin. Et jusqu’à présent l’Etat et le comité syndical Snesup  ne s’entendent  pas sur un point précis.  Ce qui joue en défaveur de nos camarades. On veut tout sauf une année blanche, car nos camarades ne sont responsables de la situation qui prévaut à l’IUG.» Rappelons que le comité Snesup de l’Iug déclenchée sa grève illimitée depuis le 16 octobre dernier. Suite à la demande du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Me Mountaga Tall, il a suspendu la grève illimitée pendant un mois. Car ce dernier avait promis de mettre tout en œuvrer pour résoudre le problème. Mais rien n’y fut, le comité Snesup de l’Iug a repris  sa grève illimitée le 10 février dernier. Le comité Snesup réclame notamment  le payement des arriérés d’encadrement de mémoires de près de 200 enseignants évalués à environ 620.000.000 Fcfa (619.000.000 Fcfa exactement) pour deux ans: les années académiques  2011-2012, et 2012-2013. Une grève illimitée qui affecte sérieusement les étudiants de l’Iug, car les évaluations de l’année académique 2013- 2014 des 2èmes années ne sont toujours pas bouclées et la reprise de l’année académique 2014-2015 pour les 1eres années n’est as effective aussi.

Hadama B. Fofana

 

source : Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.