Etablissement des listes d’aptitude: 61 dossiers de candidature en examen

La Commission nationale d’établissement des listes d’aptitude (CNELA) de l’enseignement supérieur, tient depuis hier mardi et ce jusqu’à ce jeudi, sa 10è session ordinaire qui aura à examiner 61 dossiers de candidature et 7 réclamations faites lors de la dernière session.

commission nationale etablissement liste aptitude cnela

L’ouverture des travaux était présidée par Pr DIARRA Habi SANOU, représentante du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
C’était en présence du Pr. Samba DIALLO, recteur de l’Université des sciences sociales et de gestion, représentant son collègue Pr. Moussa DJIRE, recteur de l’Université des sciences juridiques et politiques, empêché. On y notait également la présence du Pr. Abdoulaye Salim CISSE, président de la CNELA ; des recteurs des Université du Mali, et des membres des Commissions spéciales de la CNELA.
Dans ses mots de bienvenue, le Pr. Samba DIALLO a féliicté tous les enseignants pour leur sacrifice au service de l’enseignement supérieur.
Il a souligné que la présente session se tient dans un contexte délicat marqué par une grève illimitée qu’observent les enseignants du supérieur.
Le Pr DIALLO a remercié les responsables de l’enseignement supérieur pour leur souci en faveur de la promotion de la carrière des enseignants et partant pour rehausser le niveau et la qualité de l’enseignement dans notre pays.
Quant au Pr. Abdoulaye Salim CISSE, président de la CNELA, il s’est réjoui de la présence massive des enseignants à cette cérémonie. Ce qui, à son avis, témoigne leur engagement à rendre le système d’enseignement supérieur de notre pays plus performant et compétitif.
Pour le Pr CISSE, cet engament est nécessaire, voire indispensable à cause des multiples défis qui assaillent notre système d’enseignement supérieur, parmi lesquels les effectifs pléthoriques d’étudiants, l’insuffisance ou le manque d’infrastructures pédagogiques et le déficit en personnel enseignant.
Le Pr CISSE a profité de l’occasion pour rappeler qu’au cours de cette session, il sera examiné 61 dossiers de candidature et 7 réclamations qui ont été formulées lors de la 9è session.
Pour sa part, la représentante du ministre de l’Enseignement supérieur, Pr DIARRA Habi SANOU, a fait savoir que cette 10è session se tiendra dans une totale transparence, avec rigueur et professionnalisme de tous les intervenants, afin de lui conférer la crédibilité indispensable.
Pour elle, malgré les résultats encourageants enregistrés lors des différentes sessions, le système interne d’évaluation mérite d’être amélioré.
Par ailleurs, soutient le Pr DIARRA Habi SANOU, cette session permettra de proposer l’inscription sur la liste d’aptitude aux fonctions de Maître-assistant, de maître de conférences et de professeurs, ainsi que les candidats retenus à l’issue des délibérations.
« Les résultats seront, je n’en doute point, le couronnement des efforts des enseignants, qui doivent avoir le souci constant de toujours mieux faire et de participer activement au redressement de notre système d’enseignement supérieur», affirme-t-elle.
Ainsi, la représentante du ministre de l’Enseignement supérieur a invité vivement les enseignants et les étudiants à poser désormais des actes qui conduisent à la sérénité sur le campus et au bon déroulement des activités pédagogiques. Car ajoute-t-elle, notre système d’enseignement à besoin de l’apport de chaque acteur pour être plus efficace, performant et compétitif.
En tout cas, elle a rassuré que le département de tutelle ne ménagera aucun effort pour améliorer les conditions de travail des enseignants et des étudiants.
Enfin, elle n’a pas manqué d’exprimer la gratitude de notre pays à l’endroit des partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine de l’Education.

PAR MODIBO KONE ET MEMADJILEM NADJILAR EVELYNE (STAGIAIRE)

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *