Enseignement supérieur : Sur le chantier de la modernisation

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall a présidé, hier lundi 13 avril 2015 au « Grand Hôtel de Bamako », la cérémonie d’ouverture d’un important atelier de 3 jours sur la thématique d’amélioration du système d’enseignement supérieur. Des thèmes aussi importants les uns que les autres devront être abordés au cours de cette retraite, qui ambitionne de redorer le blason de notre système d’enseignement supérieur en lui donnant une image plus positive.

D’entrée de jeu, l’ambassadeur des Pays Bas au Mali, Ini Huijtz s’est félicité de cette initiative. Elle a mis l’accent sur l’implication de son ambassade dans le processus de reformes de l’enseignement supérieur au Mali. Et s’est dite très contente de cette implication. En retour, le Ministre Tall, s’est réjouit de cet accompagnement, avant de signaler la présence de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Siby Ginette Belgarde, à cet atelier. Il lui a rendu un hommage mérité. Le Ministre Tall de rappeler qu’il y a 5 mois que le projet « Niche »  a été officiellement lancé. De cette date beaucoup d’eau ont coulé sous le pont, mais rien n’a pu empêcher la tenue de cet atelier de restitution maintenant. Une occasion pour saluer la coordination du Projet, de même que les bénéficiaires.

Il s’est réjouit également de la présence de l’ambassade des Pays-Bas et de la Banque Mondiale aux côtés du Mali pour ce vaste chantier. Selon le Ministre, l’approche sera mise en œuvre avec le soutien et la coordination du département en renforçant l’assurance qualité, le suivie et évaluation et les fonctions de coordination. Il a terminé son intervention par une mention spéciale adressée aux membres du consortium CINOP pour leur recherche sur le terrain et attend avec intérêt les propositions pertinentes pour une feuille de route adaptée avant de souhaiter pleins succès aux travaux.

Notons que pendant trois jours, les participants éplucheront les thématiques suivantes : la Gouvernance, l’assurance qualité, les TICES (stratégie et politique et le Genre). Le 1er thème, selon le Coordinateur du Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur (PADES), Pr Bakary Cissé, est relatif au projet « NICHE ». Il rentre dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance au niveau des Institutions d’enseignement supérieur. Il vise à situer les responsabilités des premiers acteurs concernés par la gouvernance des institutions d’enseignements supérieurs avec par exemple le programme intégré de Gestion pour la collecte de l’ensemble des informations. S’agissant des TIC, le Pr Bakary Cissé dira qu’il concerne deux volets : le système d’informations et l’offre de formations. C’est-à-dire accès aux ressources humaines et pédagogiques.

Quant à l’assurance qualité, un thème fréquent. Selon le coordinateur du PADES, c’est à la suite d’un constat amer d’absence de qualités qui rend les produits de l’enseignement supérieur malien non compétitifs sur le marché de l’emploi qui explique le choix du thème afin de palier à cette insuffisance. S’agissant du dernier thème. A savoir le genre, Bakary Cissé explique le pourquoi du choix. Il a pour but de créer l’équilibre entre les genres. Pas en mettant un genre sur un autre mais plutôt en donnant la chance à chacun de contribuer au développement du pays. Il faut cependant rappeler que le PADES est un projet financé par la Banque Mondiale. Il englobe l’ensemble des appuis extérieurs pour la défense du système d’enseignement supérieur malien.

Modibo Dolo

 

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.