DOLEANCES DES ENSEIGNANTS : Nouvel échec des négociations

Le gouvernement et les syndicats signataires du 15 octobre 2016 ne s’entendent pas. Du 12 au 16 février 2020, les parties après constat de leur désaccord, ont constaté l’échec.

 

Lors des débats, la partie syndicale a repoussé les propositions de l’Etat, l’indice 1100 pour compter du 1er janvier 2020 et 1200 du 1er janvier 2020.

Selon le rapport, le gouvernement signale encore qu’à cause de la situation sécuritaire et financière, toute majoration en dehors de leur proposition est non seulement insoutenable mais aura aussi des effets néfastes pour le pays.

La commission de conciliation est d’accord avec la grille indiciaire proposée par le gouvernement, mais lui a suggéré deux autres points. Il s’agit d’accepter de discuter en 2021 la prise en charge de l’article 39 et de donner au moins 3 mois de salaires au titre de l’année 2019. Cette proposition a une incidence financière de plus de 80 milliards F CFA, ce qui n’est pas supportable.

Les dernières suggestions de la commission de conciliation étaient de demander aux enseignants d’accepter la position du gouvernement, pour que celui-ci prenne en charge le différentiel de l’article 39 sous formes de primes et indemnités.

Fatoumata Kané

Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *