Début des épreuves du bac malgré la crise à Madagascar

À Madagascar, les épreuves du baccalauréat ont commencé hier, lundi 17 août. Plus de 650 000 élèves passent l‘examen cette année. Mais avec la crise, les révisions ont été difficiles pour beaucoup d’entre eux. Ils sont en effet obligés de travailler pour aider leurs parents ou pour payer leurs fournitures scolaires.

examens concours obtention diplome etude def baccalaureat bac eleves etudiant classe ecole

Première journée d’examen… après l’épreuve de philosophie du matin et celle d’anglais de l’aprèsmidi, le bilan est mitigé. Cette élève estime qu’elle n’a pas pu suffisamment se préparer. « L’anglais, c’est ma matière préférée alors cette première journée s’est bien déroulée pour moi. Mais c’est ma mère seule qui s’occupe de nous. Après l’école, je suis toujours obligée de l’aider à vendre ».

Son camarade est moins satisfait. Lui aussi doit passer beaucoup de temps à aider ses parents qui tiennent un petit restaurant. Il passe ses soirées à porter des bidons d’eau. « Je ne suis pas allé à l’école le jour du dernier cours de philosophie parce que, à notre restaurant, il n’y a pas d’eau, mais on a besoin de beaucoup d’eau pour préparer la cuisine ».

Taux de réussite de seulement 47%

Le cas de ces deux élèves n’est pas isolé, comme le reconnaît Lalaina Rakotoarisoa, proviseur adjoint au lycée Andohaly : « Avec la crise qui persiste ici à Madagascar, il n’y a pas d’emploi vraiment vraiment stable. Le pouvoir d’achat diminue. Donc beaucoup d’élèves n’ont pas le temps d’étudier. Il y a des élèves qui sont obligés de travailler, de faire des petits boulots pour aider leurs parents ou même pour acheter des cahiers comme ça ».

Dans ce contexte, les résultats au baccalauréat s’en ressentent. En 2014, dans ce lycée, seulement 47% des élèves ont réussi l’épreuve contre 52% l’année précédente.

 

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.