Cercle de Tenenkou : Toutes les écoles fermées à cause de l’insécurité

Après les attaques meurtrières contre la ville de Ténenkou, les 8 et 16 janvier 2015 et celle de Diafarabé le lundi 6 avril par les terroristes, les populations restent encore dans la peur. Du coup, les écoles ont fermé leurs portes depuis le 10 avril 2015.

ecole classe pédagogique eleve etudiant cours etude education

Le cercle de Ténenkou a été le théâtre de plusieurs attaques entre le mois de janvier et avril 2015. Plusieurs localités dont Dioura, la ville de Ténenkou et Diafarabé. Ces attaques qui ont fait des morts, continuent de créer une  psychose au sein de la population civile. Bien avant ces récentes attaques, le cercle de Ténenkou a connu d’autres attaques comme l’attaque sanglante au niveau du village de Doungoura dans la commune rurale de Toguéré Coumbé, située sur cette bande. Des hommes armés ont fusillé et égorgé une vingtaine de Maliens qu’ils ont jetés dans un puits en 2013.

Le lundi 6 avril 2015, quatre individus armés à bord de deux motos ont fait irruption à la foire hebdomadaire de Diafarabé, cercle de Ténenkou, en 5e région. Après avoir semé le trouble parmi les forains,  ils se sont rendus au poste de gardes forestiers où ils ont assassiné le chef de poste et emporté plusieurs marchandises avec eux. Les mêmes assaillants ont été signalés à Dioura, Gallo et Ouromodi dans le cercle de Ténenkou.

Après ces multiples attaques, le sentiment d’abandon s’est installé au sein de la population, et le 10 avril 2015, toutes les écoles du cercle de Ténenkou ont fermé  leurs portes et laissant du coup des milliers d’élèves sans espoir.

La présence des forces armées maliennes n’a pas donc empêché les assaillants d’amplifier les attaques. Du coup, les fonctionnaires se sentant en danger ont préféré faire leurs bagages et les élèves, surtout les candidats, sont toujours à l’attente d’une possible réouverture des classes.

 

  1. Doumbia

Source: Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.