Centre national des œuvres universitaires: De vastes chantiers de création d’Universités en vue

Le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) a tenu le 15 septembre 2016, la 12ème Session de son Conseil d’administration. C’était au siège de l’institution à Kabala. Elle était placée sous la présidence du Secrétaire général du Département, Pr. Drissa Diallo, en présence du Directeur général du CENOU, Dr. Allaye Bah.

Centre national œuvres universitaires cenou

Au cours de cette Session dite session à mi-parcours, les administrateurs ont procédé à l’adoption du Procès-verbal de la 11ème Session ; évalué les rapports d’activités  du 1er  semestre de 2016 et examiné les questions diverses.

Pour le représentant  du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,  Pr. Drissa Diallo, les résultats ont été enregistrés par le CENOU dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des étudiants à travers le logement, le transport, la santé et le paiement régulier des allocations financières (bourses). A en croire, Pr. Diallo, ces résultats se sont traduits par l’hébergement de 2240 étudiants ; l’équipement de près de 480 chambres ; l’enregistrement de 1845 étudiants en consultation médicale ; et le transport de 27533 étudiants vers les établissements académiques.

Selon M. Diallo, ces résultats ne doivent pas conduire le CENOU à l’auto-satisfaction, mais plutôt  à s’atteler à combler toujours les espérances sans cesse croissante. Pour terminer, il a informé les administrateurs que le gouvernement, dans sa politique de promotion de l’Enseignement supérieur, vient d’ouvrir de vastes chantiers de création d’Universités dans trois régions du pays, à savoir, à Tombouctou, à Sikasso et à Gao. Pour la réussite de ces chantiers, il a demandé l’expertise et l’accompagnement du CENOU en matière des œuvres universitaire.

Pour la circonstance, le Directeur général du CENOU,  Dr. Allaye  Bah, n’a pas manqué de rappeler quelques réalisations et difficultés auxquelles la structure est confrontée. Il s’agit notamment de l’insuffisance  du crédit alloué au Centre par le gouvernement, même s’il a apprécié l’augmentation pour cette année ; l’entretien  de la Cité universitaire et le traitement des bourses d’étudiants dans lequel plusieurs structures interviennent, provoquant parfois des grèves à répétitions.

En ce qui concerne les  réalisations, on peut noter l’achèvement des travaux du Campus universitaire qui est à terme ; l’ouverture des Centres de santé dans les établissements universitaires (Badalabougou, Katibougou, Ségou), sur financements propres du CENOU.

 

Mamadou Nimaga 

Source: L’Enquêteur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *