Atelier de validation du rapport de l’étude du PADES sur la satisfaction des employeurs des sortants des IES

Ce jeudi 30 janvier 2020 à l’Hôtel Onomo de Bamako, s’est tenue une rencontre entre les responsables du Projet d’appui au développement de l’enseignement supérieur (PADES) et leurs différents partenaires. Cette rencontre avait pour objectif de mettre sous à l’appréciation des participants les résultats de l’étude dudit programme sur la satisfaction des employeurs des diplômés des Instituts d’enseignement supérieurs.

Dans le cadre du projet PADES qui a pour objectif de renforcer la capacité des institutions d’enseignement supérieur au Mali, une étude a été menée en novembre 2019 sur la satisfaction des employeurs par rapport à la compétence des recrues sortant des IES.

Le PADES qui a mené cette étude, a produit un rapport provisoire qu’il a soumis ce jeudi, à l’appréciation des différents acteurs du secteur de l’éducation au cours d’un atelier organisé à l’hôtel Onomo de Bamako.

Selon cette étude, le taux de satisfaction des employeurs des sortants des IES, en ce qui concerne la connaissance en général, est de 87,3%. Il est de 85,6% pour le savoir-faire, et de 90,1% pour le savoir-être.

Une fois validé après les commentaires et critiques des participants à cet atelier, ce document devra permettre de retracer le parcours des sortants des Instituts supérieurs et le temps nécessaire pour trouver un emploi ou d’en créer un. Il servira, ainsi, à évaluer l’insertion professionnelle des produits des quatre IES que le PADES soutient directement afin d’avoir une idée sur la performance de ces instituts.

Dans son allocution, le représentant du MESRS et le DG de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Baba Fofana n’a pas manqué de rappeler l’importance de cet atelier qui leur permet d’examiner la perception des employeurs vis-à-vis des jeunes formés dans les principaux instituts du PADES.

Pour M. Ouedraogo, qui représentait la banque mondiale, l’initiative est à féliciter et à encourager car, selon lui, le système éducatif au niveau supérieur dans la sous-région manque de culture d’évaluation.

Pour rappel le PADES bénéficie du soutien financier de la Banque Mondiale à hauteur de 33 millions de dollars américains sur la période 2015-2020. Ce financement est constitué de 14 millions de prêt et de 19 millions de don.

Dans la perspective de l’amélioration de la qualité de notre système éducatif, nous en appelons à la bonne volonté d’autres sponsors qui s’inspireront du bel l’exemple du PADES en la matière

S.Guindo et A. Ouattara, stagiaires

SourceMalijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *