Accord sur l’application de l’article 39 : les enseignants « saluent la décision du Président » mais « restent vigilants »

Compromis entre la synergie des syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016 et le gouvernement. Selon le collectif de syndicats, un accord a été trouvé sur les modalités d’application de l’article 39 annoncé par le Président de la République devant les forces vives du pays ce mardi 16 juin 2020. Le document devrait être signé par les deux parties ce mercredi 17 juin vers 18h.

 

« Il y’a de l’espoir que l’on tend vers la fin de la crise scolaire au Mali », c’est ce qu’affirment les responsables de la synergie des syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre 2016. En grève depuis le démarrage de l’année scolaire 2019-2020,ce collectif de syndicats réclamait l’application de l’article 39 portant statut du personnel de l’enseignement primaire, secondaire et de l’éducation préscolaire. Ils sont parvenus à un accord avec le gouvernement. La signature de ce document est prévue ce mercredi 17 juin à 18h, selon un des responsables syndicaux. Le Président de la République, l’avait annoncé ce mardi 16 juin qu’il a instruit au Premier ministre l’application « immédiate et correcte » de l’article 39. Selon les responsables syndicaux, l’application du texte se fera en plusieurs temps. « Les enseignants auront une majoration de 1240 à partir de janvier 2020, 1270 en janvier 2022 et 1387 à partir de juillet 2022 »  explique un responsable syndical. Selon le Collectif des syndicats grévistes, une annonce sera faite à l’issue de la signature de cet accord conclu avec le gouvernement pour décider de la fin de la grève.
Rappelons que les enseignants avaient déserté les classes depuis février. Ils avaient observé plusieurs séries de grève avec retention des notes.

Pour la synergie des syndicats signataires du 15 octobre 2016 a salué cette décision du Président de la République, Selon ses responsables, les enseignants ont accepté renoncer aux rappels de l’année 2019 mais ont demandé que les retenues sur les salaires soient reversées. Ils assurent que « les enseignants resteront vigilants quant à l’application de cette loi».

STUDIO TAMANI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *