Dr. Abdoulaye Amadou Sy, président des PUR : « La crise de 2012, si elle était intervenue en 1961, le président feu Modibo Kéita aurait fait appel à l’extérieur comme on l’a fait… »

ancien president malien modibo keita

Les commentaires vont  bon train par rapport au traité de coopération   militaire signé entre le Mali et la France. Une frange importante de la population avait protesté spectaculairement, à travers des marches contre la signature de l’accord de défense à la date du 20 janvier. Une date hautement symbolique ! Puisque, c’est un 20 janvier 1961 que feu président Modibo Kéita avait chassé les militaires français sur l’ensemble du territoire malien. Le président des partis unis pour la république (Pur), Abdoulaye Amadou Sy, pense que si c’était à cette époque-là (1961) que la crise de 2012 était intervenue, le président feu Modibo Kéita aurait fait appel à l’extérieur.  

Selon le président Abdoulaye Amadou Sy, les partis Unis pour la république (PUR) n’ont eu accès encore au contenu de l’accord de défense qui a été signé entre le Mali et la France. « A cet effet, nous n’avons pas pris définitivement position concernant le contenu du dudit accord », a indiqué Abdoulaye Amadou Sy, président des PUR.  Avant de poursuivre : « mais toutefois, je voudrai vous dire en ma qualité du président des PUR que nous soutenons les actions du président de la République IBK. Nous l’avons déjà soutenu au 2ème tour de la présidentielle. Un de nôtre était déjà candidat au 1er tour en la personne Housseini Amion Guindo. Mais quand nous avons été saisis par le RPM, nous leur avons dit que pour le 2ème tour si leur candidat était là   et que le nôtre n’était pas là, nous allons les soutenir. Et c’est ce que nous avons fait ».

S’agissant du soutien des Pur au président de la république IBK, le président des Pur, Abdoulaye Amadou Sy, a été on peut plus clair : « Nous soutenons les actions du président de la république, ça c’est d’un. Deuxièmement, nous estimons haut et fort que le président de la république actuel (qui a été élu avec plus de 70% des Maliens) est un patriote. Je ne pense pas qu’il puisse penser  à amener le Mali dans un trou profond qu’il ne puisse pas le faire sortir, sur ça je suis convaincu. Troisièmement, moi je suis soudanais (je ne suis pas comme la plupart d’entre vous) car j’ai vaincu la 1ère, la 2ème et la 3ème République. Je sais qu’en 1961, nous avons fait évacuer toutes les bases étrangères dans notre pays. Mais, la crise que nous avons eue en 2012, si elle était intervenue à cette période-là, je vous assure que le président, feu Modibo Kéita, aurait fait appel à l’extérieur comme on l’a fait ». Mais pourquoi ?  « Parce que, nos forces armées et de sécurité ne sont pas, il faut le dire réellement sans se tromper, en mesure aujourd’hui de couvrir l’ensemble du territoire et assurer la sécurité de tous les Maliens ; ceci a été prouvé en 2012. Quand le Mali était profondément meurtri dans l’action économique que le gouvernement menait, après avoir renoncé au Franc-Cfa en 1961, nous avons bien signé des accords de coopération en février 1967 », a martelé le président Sy.

Avant de conclure : « ces accords de coopération monétaire ne sont pas moins importants que tout autre accord qu’on signe aujourd’hui pour sauvegarder les intérêts du Mali. Je suis donc convaincu que le même patriotisme qui a animé le président Modibo Kéita en 1967 en signant ces accords monétaires, ce même patriotisme doit être dans les veines de l’actuel président Ibrahim Boubacar Kéita en signant un traité de coopération et de défense ».

Signalons que, ces propos du président des PUR, Abdoulaye Amadou Sy ont été tenus à la faveur d’une conférence de presse, jeudi 18 juin 2014 dans la maison de la presse. Les PUR sont composés de 10 partis politiques. Ils ont réaffirmé leur soutien, sans faille, au président de la république IBK par rapport aux négociations entre le gouvernement malien et les groupes armés qui se tiennent en ce moment à Alger.

Aliou Agmour

SOURCE: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.