Double vie : pris dans mon propre piège (II)

C’est l’histoire d’un jeune homme, Mickaël. Diplômé mais sans emploi, sa vie privée est chamboulée par sa double vie : entre deux femmes, depuis 2009.

 

Un adage de chez nous dit : « De la manière dont tu viens au pouvoir, c’est comme ça que tu t’en vas ». Tel fut le cas de Véronique, qui n’a pas vraiment cherché à comprendre qu’elle était avec le champion monstrueux de la trahison.

Avec Véronique, j’avais vraiment commencé à prier pour ne pas la décevoir. Elle était une femme catégorique, décisive et inflexible face à certaines situations qui peuvent nuire à sa réputation. Malgré mes efforts pour qu’elle ne découvre pas le côté sombre en moi, elle s’aperçoit vite que quelque de louche se trame, et commence à investiguer. Quelques mois après le début de notre relation, elle est tombée enceinte, et notre fils est né.

Avant que Véro ne tombe enceinte, je trouvais toujours des prétextes pour ne pas passer la nuit avec elle. Ma conscience me harcelait pour que je lui dise la vérité. Entretemps, j’ai accepté de vivre à nouveau avec Martine, mon ex, qui était de retour du village.

Ne sachant pas que véronique était enceinte, Martine me suppliait à chaque instant de mettre du sérieux dans notre relation, si vraiment je respectais la mémoire de notre innocente fille qui n’était plus de ce bas monde. C’est vrai que je suis quelque part fautif dans le sort de notre enfant, mais j’aimais énormément ma fille, la première personne à m’appeler papa de ma vie. Je n’étais pas fier de ma conduite.

L’étau se resserre 

Pour me faire avouer mes mensonges, Véronique a mis en place sa propre stratégie. Elle a sollicité Odile, l’une de ses meilleures camarades, pour l’aider à me démasquer. Quelle honte pour moi !
Avec tous les renseignements possibles, l’amie de Véronique a été mise au courant de tous les agissements impropres que je faisais subir aux femmes. Je connaissais très bien Odile, mais je n’avais jamais imaginé un instant qu’elle allait être la détective privée de Véro au sujet de notre relation.

Un soir, en mon absence, sachant bien que je n’étais pas à la maison, Odile s’est pointée chez moi. Elle a été reçue par Martine, et lui a fait comprendre qu’elle était ma confidente et qu’elle savait tout de notre relation. Pour atteindre son objectif, elle a fait savoir à Martine que je l’aimais encore, mais que je me décourageais d’elle du fait de la manière dont elle me parle souvent. Ah! le poisson avait mordu à l’hameçon et l’étau se resserrait autour de moi.

 L’humiliation de toute une vie

Inquiète et bouleversée de ne pas me perdre, Martine voyait en Odile la personne idéale qui pourrait nous rapprocher davantage, pour que les choses redeviennent comme avant, lorsque tout allait bien entre nous. Sans se rendre compte qu’elle parlait à la camarade de sa rivale, Martine lui a raconté au centième près les détails de notre vie amoureuse. Avant qu’Odile ne parte de chez nous, elle a dit à Martine de m’informer de son passage.

Pendant qu’Odile était avec Martine, j’étais chez Véronique. Elle savait que sa camarade menait des enquêtes chez moi, et j’ignorais ce qui se tramait. Peu de temps après 22h00, Odile est arrivée chez Véro pendant que je causais avec elle. Avec un regard sec, Odile m’a infligé l’humiliation de tout une vie.

« Michael, ta femme Martine te salue, je reviens de ta maison. Pourquoi es-tu si cruel avec les femmes ? », m’a demandé la détective privée de Véronique. Comme le bruit d’un tonnerre, le ciel venait de s’écrouler sur la tête du pompier pyromane que j’étais. Tête baissée, mon visage rempli de honte pesait le poids d’une tonne de ciment.

Maintenant que Véronique a découvert la vérité, quelle sera la suite de notre relation et l’atmosphère qui régnerait désormais entre nous ?

Source : Benbere

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.