DNI : Début des travaux dans les commissions au CICB

Les trois commissions de travail mises en place dans le cadre du Dialogue National Inclusif (DNI), ont débuté leurs travaux ce dimanche, au Centre international de Conférence de Bamako (CICB), sous la présidence des facilitateurs notamment Pr Baba Akhib Haïdara, Ousmane Iffoufi Maïga, ancien Premier Ministre et Aminata Dramane Traoré, a constaté l’AMAP.

La Commission 1 travaille sur la paix, la sécurité et la cohésion sociale, la commission 2 s’occupe  de la Gouvernance, de la politique et de l’institutionnelle tandis que la commission 3 engage la réflexion sur l’économie, les finances, la culture, la jeunesse et le sport.

A l’entame des travaux, les commissions ont mis en place un bureau composé d’un président, d’un vice président et d’un rapporteur.

La 1ère commission est dirigée par le Pr Younousss Hameye Dicko, ancien ministre, la seconde par Ousmane Issoufi Maïga et la 3ème par Ibrahim Boubacar Ba, ancien diplomate.

Les travaux de commissions se sont déroulés en présence de plusieurs personnalités parmi les lesquels le ministre de l’Administration Territoriale, Boubacar Alpha Ba, son homologue de la Solidarité, Hamadoun Konaté, d’anciens ministres, des gouverneurs de régions, des responsables de partis politiques et des représentants de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et de la société civile.

Les participants de la Commission paix, la sécurité et la cohésion sociale ont formulé entre autres recommandations, la relecture de l’Accord de Paix et de Réconciliation, la mise à disposition des Forces de défense de moyens logistiques conséquents leur permettant lutter efficacement contre le terrorisme, le redécoupage territorial, l’institution de la sécurité communautaire et la définition du rôle et de la place des légitimités traditionnelles dans la gestion de la crise.

Ils ont également recommandé la prise en main de Kidal par l’Armée,   la révision du mode de recrutement dans l’Armée et son redéploiement ainsi celui de l’administration sur toute l’étendue du territoire national, la sécurisation des routes et des communautés et la définition du rôle des religieux dans la prévention et la gestion des conflits.

Les participants de la Commission 2 ont recommandé entre autres, l’amélioration de la qualité de l’administration, le règlement des litiges fonciers, le respect des droits de l’homme, la réduction du nombre des partis politiques.

Les participants de la commission 3 ont recommandé entre autres, la lutte contre l’impunité, la création d’emplois, le paiement des impôts à une large échelle, le développement de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, la valorisation des langues nationales, la création d’infrastructures culturelles et sportives, développer le dialogue entre le gouvernement et les syndicats, la création de centres professionnelles.

Les participants vont poursuivre lundi leurs travaux dans les commissions au CICB avec l’accompagnement des facilitateurs et des personnes ressources.

 KM 

AMAP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *