DNDC : la directrice se défend face aux accusations du syndicat et menace de porter plainte

Dans le bras de fer qui oppose la directrice nationale des domaines et du cadastre Mme Sy Awa Diallo et le syndicat de ladite structure, la première responsable des domaines dans un document de 14 pages dont une copie a été déposée à notre rédaction, rejette en bloc les accusations portées contre elle par les syndicalistes.

Siege direction nationale cadastre impots douanes

Gestion de la prime annuelle de 2013, du fonds d’équipement, du fonds destiné au Plan d’action gouvernemental pour l’amélioration et la modernisation de la gestion des finances publiques (PAGAM), l’achat d’un Pick-up…, sont entre autres sujets sur lesquels Mme Sy Awa Diallo est largement revenue.

 

S’agissant de la gestion du fonds d’équipement, la première responsable de la structure a déploré que ce montant qui représente chaque année 20% de la prime annuelle, était détournée de sa vocation principale de renforcement des capacités du service.

 

«  Le fonds était érigé en un fonds social que le directeur et les agents se partageaient avec la complicité de Mme Maïga Fatoumata Maïga, comptable matière…. Tandis qu’au même moment il n’y avait pas de véhicule pour le directeur national ni de véhicules pour les recouvrements à telle enseigne que les premières missions faites sous ma direction l’ont été avec un véhicule de location  » a précisé Mme Sy Awa Diallo. Elle a ajouté qu’il est paradoxal que la DNDC troisième pourvoyeur de recettes de l’Etat soit dans une telle situation.

Dans ce document, la directrice nationale des domaines a donné son point de vue sur la répartition de la prime annuelle de 2013 et l’effectif pléthorique de stagiaires au nombre d’une cinquantaine sur 103 agents fonctionnaires. Ce n’est pas tout, elle a déploré la dilapidation du fonds PAGAM par le directeur national adjoint Modibo Kane Fofana à travers l’achat de 20 millionsFCFA de carburant pour le premier semestre tandis qu’il n’y avait pas de mission.Mme Sy Awa Diallo dit qu’ à travers le PAGAM, ce sont 27 actions qui sont prévues pour cette année 2014. Il s’agit entre autres d’élaborer et de valider le code déontologie de la DNDC, la formation des agents, la mise en place d’une stratégie de communication…

 

En tout cas dans ce document, la directrice s’est montrée menaçante et n’exclut pas d’ester en justice contre les responsables syndicaux du domaine  » pour leurs accusations mensongères et calomnieuses  » proférées par voie de presse   pour ternir son image.

 

 

Il faut rappeler qu’ampliation de ce document a été faite à la Primature et au ministère des domaines et des affaires foncières.

K. THERA

SOURCE: L’Indépendant  du   20 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.