Distribution des 1552 logements sociaux de N’Tabacoro : Les dessous d’une mascarade

Le jeudi 30 juillet dernier, s’est déroulé, à Tabacoro, la cérémonie de remise des clés aux bénéficiaires des 1552 logements sociaux. La qualité de la cérémonie (présidée par le chef du gouvernement) a été, cette année, beaucoup entamée par les conditions d’établissement de la liste des bénéficiaires…

 

societe immobiliere fonciere mali sifma logements sociauxLes Maliens, ou du moins ceux qui n’en étaient pas encore convaincus, le savent désormais! Le président qu’ils ont élu, avec un score honorable (77%), est un chef bien loin de leurs réalités et de leurs préoccupations quotidiennes. C’est un chef de navire absent (de la gestion des affaires de l’Etat) que les Maliens attendent la concrétisation de certains engagement pris pour changer la gestion du pays et leurs conditions de vie.

Mais, plus de deux ans après son arrivée aux affaires, le coût de la vie reste insoutenable pour la majorité des Maliens. Au moment où se multiplient les affaires de corruption et de vols organisés au sommet de l’Etat. Nul besoin de revenir sur les sulfureuses affaires d’achat de l’avion présidentiel, du contrat d’équipements militaires ou encore du récent scandale des engrais frelatés. Des affaires ont pour seul dénominateur commun, une volonté du pouvoir en place de s’enrichir (à la pelle) à partir des deniers publics. Le président de la République, IBK qui a dernièrement martelé (sans réellement convaincre) sa ferme détermination d’être «impitoyable» contre ceux qui pillent les ressources publiques, a manqué d’en donner la preuve dans une dernière affaire : celle de la répartition des 1552 logements sociaux de Tabacoro. Les Maliens l’attendaient pourtant sur la gestion de logements sociaux. Mais hélas ! Sans surprise, le résultat a été catastrophique. Oui ! Car, au finish, ce qui a été annoncé comme une grande opération de solidarité et de transparence, n’a finalement été qu’une grosse opération de magouille et d’un favoritisme jamais enregistré dans ce programme qui a fait son chemin sous le pouvoir de l’ancien président Amadou Toumani Touré.

Partage de gâteau…

Le programme des 1552 logements sociaux de Tabacoro (démarrés sous ATT) et dont les clés ont été remises, jeudi, à leurs bénéficiaires, a ceci de symbolique : c’est la toute première distribution organisée par le pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keïta. Il se devait donc de tout mettre en œuvre pour sa réussite, afin au moins de laisser une bonne image. Ce ne fut pas le cas. Encore une fois, le spectacle auquel les Maliens ont assisté a été un autre partage de gâteau, entre proches, amis et courtisans du couple présidentiel. Dès à l’affichage de la liste des bénéficiaires, les larmes et la déception étaient du coté du Malien moyen. Et pour cause, beaucoup ont été surpris de voir leur numéro apparaître, mais avec un nom qui n’est pas le leur. Au gré des négociations, discussions et marchandages, qui ont rythmé le travail de la commission, des noms (de personnes sans soutiens) ont été, au fur et à mesure, enlevés et remplacés par le frère, la sœur, la cousine ou le jeune frère de la copine de tel ministre, de tel député ou de tel président de parti membre de la mouvance présidentielle. Chacun en voulaient pour des proches…

Mais, le ridicule vient surtout du coté du ministre Dramane Dembélé dont le département avait la charge de conduire cette opération. Il n’a eu aucun problème de conscience pour affecter un logement à chaque membre de sa propre famille. Preuve que le ridicule a cessé de tuer dans ce pays. Et le cas de ces deux ministres qui ont leur nom sur la liste des bénéficiaires, dans la catégorie des F5 ? Vous avez dit partage de gâteau.

Voilà aujourd’hui ce à quoi nous ont conduit des slogans comme : «Le Mali D’Abord !» ou encore «Pour l’honneur et la dignité des Maliens».

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.