Direction régionale des transports terrestres et fluviaux de Bamako : Plus d’un milliard de francs CFA de recettes pour l’année 2014

Les recettes engendrées par la direction régionale des transports terrestres et fluviaux du district de Bamako s’élèvent à 1.333.515.300 F CFA. L’information a été donnée le jeudi 29 Janvier dernier par le directeur régional Mamadou Sow, au cours d’une cérémonie organisée à l’endroit de huit agents du service qui, après de longues années de loyaux services rendus à la nation, ont fait valoir leur droit à la retraite

Le jeudi 29 janvier, la DRTTF-DB, a organisé dans ses locaux la cérémonie de départ en retraite de huit de ses agents. Cette cérémonie, certes modeste mais pleine de signification a réuni le représentant du gouverneur du district de Bamako, du ministre de l’équipement, des transports et du désenclavement, du maire de la commune VI, du  commissariat de VIIème arrondissement de  la police, des agents de l’ONT, des représentants des auto- écoles, des transitaires ainsi que des parents, amis et sympathisants des agents dont la célébration de fin de carrière était à l’ordre du jour.

Cette cérémonie, selon le directeur Mamadou Sow, avait un double sens : faire la rétrospective de l’année 2014 en terme d’activités réalisées et de recettes engendrées et faire la présentation des partants à la retraite.

Aux dires du directeur Sow, de façon générale, le volume des activités a fortement baissé. L’inflexion est de 19,32% par rapport à 2013 et de 22,48% en comparaison de 2012.

En effet, selon le directeur,  en 2014, la DRTTF- DB a reçu moins de documents douaniers venant des services de dédouanement. L’écart entre 2013-2914 est de 37.628 documents, ce qui représente une baisse de 56,46% par rapport à 2013. Ainsi, les recettes engendrées par les prestations de la Direction régionale des transports terrestres et fluviaux du district de Bamako s’élèvent à  1.333.515.300 F CFA en 2014, contre  1.111.711.450 F CFA pour l’année 2013.

Grace à leur vigilance, le agents, à la suite des contrôles, ont pu détecté des cas de faux et usages de faux qui sont : la mise en circulation de véhicules non dédouanés, l’usage de fausses plaques d’immatriculation, l’usage de vraies plaques d’immatriculation d’une voiture sur une autre voiture non dédouanée, les fausses cartes grises, des faux provisoires de cartes grises, des faux certificats de contrôle technique et des tentatives de substitution de candidats en vue d’obtenir le permis de conduire malien.

Pour les perspectives, le service entend réaliser, entre autres,  un bureau d’accueil et d’orientation à l’intention des usagers du service ; poursuivre le renforcement des capacités des agents ; maintenir les acquisitions à un haut  niveau de performance ; sécuriser davantage les différentes offres de services…

Le second temps fort de la cérémonie a été la  présentation  des  huit agents (hommes et femmes) qui, après de loyaux services rendus à la nation prévalent leur droit à la retraite.  Chacun  des partants à la retraite ont reçu  une attestation de reconnaissance et une enveloppe symbolique de 50.000F CFA.

Moussa Diarra

[email protected]

source/ Révélation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.