Maliennes de la diaspora : UNE VOLONTÉ AFFICHÉE DE PARTICIPER À L’EFFORT DE DÉVELOPPEMENT DU PAYS

Pour la toute première fois, les femmes de la diaspora malienne se sont retrouvées au pays pour un forum. C’était en juillet dernier. Cette rencontre qui a duré trois jours a été un espace de rencontre et d’échange entre  nos compatriotes femmes qui ont émigré aussi bien dans  d’autres pays africains, qu’en Europe,  aux Etats-Unis ou ailleurs dans le monde.

ibrahim boubacar keita ibk president forum malien exterieur diaspora hcme
Les représentantes des différents regroupements ou associations des femmes de la diaspora qui ont pris part au forum se sont de nouveau retrouvées le week-end dernier à l’immeuble Kémésso à l’ACI 2000. Cette fois-ci, elles étaient face à la presse. Objectif ? Restituer aux hommes de médias, les recommandations issues des travaux du forum de Bamako  tenu les 27, 28 et 29 juillet.
Cette rencontre était présidée par la secrétaire permanente de la promotion genre et autonomisation de la femme au sein du HCME (Haut conseil des Maliens de l’extérieur), Mme Diarra Mariam Savané. Elle avait à ses côtés Mme Dramé Dalla, secrétaire générale du Haut conseil des maliens de France et les représentantes de plusieurs associations et regroupements de Maliennes  installées hors du pays.
Mme Diarra Mariam Savané a saisi l’opportunité pour rappeler toute l’importance de ce forum des femmes de la diaspora, premier du genre dans notre pays, qui a vu la participation de plus d’une centaine de nos compatriotes résidant dans plus de  20 pays.
La secrétaire permanente de la promotion genre et autonomisation au HCME a également attiré l’attention sur les avantages d’une telle rencontre. De son avis, c’est surtout  un moyen de consolider les liens entre les Maliennes de la diaspora à travers leurs différentes associations et ou regroupements. A terme, cela permet de faciliter la mise en commun des synergie dans les actions en vu du développement du pays. Et Mariam Savané d’insister sur l’un des principaux objectifs du forum de Bamako : élaborer des stratégies qui puissent inciter  les Maliennes qui vivent  à l’extérieur à participer activement au développement de la patrie.
Certes, cela ne saurait se faire aussi facilement sans l’appui des autorités du pays. Mais le forum a déjà posé les jalons à partir desquelles l’atteinte de cet objectif est une possibilité.
« Nous pensons bien que ce forum ne sera pas une rencontre de plus »,  a  dit Mme Diarra Mariam Savané qui a assuré que les différentes parties impliquées dans les questions concernant la diaspora sont décidées à agir dans ce sens.
A sa suite, la secrétaire générale du Haut conseil des maliens de France a, tout comme ses autres sœurs présentes, vivement salué la tenue d’une telle rencontre. Mme Dalla Dramé s’est surtout réjouie des différents thèmes qui ont été débattus durant les trois jours de travaux. Ce qui explique de son avis, toute l’importance que les autorités du pays ont à l’égard des femmes de la diaspora.
Les femmes ont mis cette occasion à profit pour évoquer certains des problèmes auxquels nos compatriotes font face dans leurs pays d’accueil. La représentante du HCME a expliqué qu’en fait, les problèmes ne finissent jamais quand on est à l’étranger. Mais l’important à ses yeux est de minimiser la portée de ces difficultés et se tourner vers le pays à travers des actions de développement.
Dorénavant, a assuré Mme Diarra Mariam Savané, les femmes et leurs enfants de la diaspora auront des oreilles attentives qui puissent leur permettre de prendre part au développement de la mère partie. Des créneaux seront identifiés pour que cela soit désormais une réalité. « Il nous paraît aussi nécessaire aujourd’hui que les enfants maliens nés sur le territoire des pays d’accueil mettent leurs compétences au profit de leur propre pays », a-t-elle préconisé. Une incitation qui semble avoir fait l’unanimité parmi les participantes qui ont clairement affiché leur ferme volonté de participer au développement du Mali.

Mh. TRAORE

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.