HCME : Un bilan satisfaisant en 2019

Le Haut Conseil des Maliens de l’extérieur (HCME), a tenu le jeudi 27 février dernier à son siège sis à Niamacoro, Cité UNICEF, une conférence de presse pour présenter le bilan des activités réalisées courant 2019 par le bureau exécutif dudit conseil. La conférence a été animée par Mohamed Sidibé, mandataire chargé de la Coordination des activités du secrétariat exécutif, vice-président du HCME et non moins président du Conseil des maliens de Guinée. Il était accompagné pour la circonstance par plusieurs membres du bureau du HCME.

 

Dans sa présentation du bilan, le conférencier a fait savoir qu’en 2019, le Haut conseil des Maliens de l’Extérieur a mené de nombreuses activités qui ont eu un impact positif sur la situation des Maliens établis à l’étranger. Selon lui, certaines de ces activités étaient des initiatives propres du HCME et celles des Conseils de base des Maliens de l’extérieur (CBME) et d’autres ont été partagées avec les partenaires institutionnels, techniques et financiers. Il a présentées les perspectives qui sont nombreuses et diversifiées.

Parlant des activités du HCME et des CBME, les activités, selon Mohamed Sidibé, menées par le HCME et ses démembrements sont portées essentiellement sur quatre rubriques. Il s’agit des missions d’assistance à l’endroit des compatriotes à l’extérieur à travers le rapatriement, face aux tracasseries policières et administratives entre autres ; les missions effectuées dans les pays d’accueil ; la participation du HCME à des activités au Mali et le coût des activités et sources de financement.

Selon le conférencier, les charges annuelles de fonctionnement du HCME sont estimées en moyenne à 120 millions de FCFA. Sur une subvention notifiée de 58 millions 100, le HCME ne reçoit que 44 millions FCFA, suite aux coupes budgétaires instituées depuis trois ans, a-t-il déploré. Et de préciser que les autres charges sont couvertes par des fonds propres : cotisations et contributions du président du HCME, Habib Sylla.

S’agissant les activités menés par le HCME avec ses partenaires. elles ont porté essentiellement sur l’accueil, l’orientation et la réinsertion des migrants dans le cadre du projet PONAM ; la participation des associations de migrants au développement local grâce au co-développement et la collecte des données sur la migration et le transfert des connaissances.

En termes des perspectives, les Maliens établis à l’extérieur investissent directement au Mali dans divers secteurs d’activités. Au cours des années à venir, il s’agit de renforcer cette tendance, a-t-il souhaité. Et de citer entre autres prévisions : la création d’établissements scolaires (Ets Sacko) ; la création d’imprimerie (SITAN IMPRIM) ; la création de boulangerie (Boulangerie Tounkara) ; la construction de marché (Wally Diarra) ; les entreprises de BTP (Entreprise PAM)  et beaucoup de constructions de mosquées.

Le conférencier a saisi l’occasion pour attirer l’attention du peuple malien que le HCME entretient les meilleures relations avec les pouvoirs publics depuis sa création en 1991 et se réjouit de cette collaboration. Il a terminé en se glorifiant que le HCME, a servi de modèle d’organisation de la diaspora.

AM Touré

Source22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *