Accord de réadmission des migrants : la plateforme Cause-Mali met en garde les compagnies aériennes qui se prêteront aux rapatriements des migrants maliens

C’est au cours d’un point de presse organisé le vendredi 30 décembre, à la Maison des jeunes de Bamako que les responsables de la Coalition des associations unies pour la stabilité et l’émergence du Mali (Cause -Mali) ont donné leur position sur le fameux communiqué conjoint signé par le Mali et l’Union européenne sur la réadmission des migrants. Le point de presse était animé par le coordinateur de Cause-Mali, Djiguiba Sanogo ; le porte- parole Sékou Cissé et d’autres membres de l’association.

Shipwrecked migrants line up to receive first aid from Italian Red Cross personnel as they arrive in the Italian port of Augusta in Sicily on April 16, 2015.  As many as 41 migrants drowned after a small boat carrying refugees sank in the Mediterranean, Italian media said, days after 400 were lost in another shipwreck. Four survivors told Italian police and humanitarian organisations that their inflatable vessel sank not long after leaving the coast of Libya for Europe with 45 people on board.  AFP PHOTO / GIOVANNI ISOLINO

Shipwrecked migrants line up to receive first aid from Italian Red Cross personnel as they arrive in the Italian port of Augusta in Sicily on April 16, 2015. As many as 41 migrants drowned after a small boat carrying refugees sank in the Mediterranean, Italian media said, days after 400 were lost in another shipwreck. Four survivors told Italian police and humanitarian organisations that their inflatable vessel sank not long after leaving the coast of Libya for Europe with 45 people on board. AFP PHOTO / GIOVANNI ISOLINO

Ils ont clairement donné leurs avis sur cette question qui divise populations et gouvernants maliens.

Pour les responsables de l’association, une mobilisation générale du peuple malien sur cette question pourra sauver nos compatriotes.

“Pour nous, la question n’est pas de savoir s’il y a eu un accord signé entre le gouvernement et l’UE ou pas. En ce qui nous concerne, nous nous opposons catégoriquement à la réadmission de nos compatriotes que l’Union européenne est en train d’imposer sur notre pays”, a affirmé le porte parole de Cause-Mali, Sekou Cissé.

Les conférenciers ont lancé un appel à la société civile malienne et à la classe politique pour un sursaut national face à cette situation. Selon eux, ce n’est pas le moment de se rejeter les responsabilités, mais de se donner la main pour faire échec à ce que l’on peut appeler un complot international contre les migrants.

Dans les jours à venir, la plateforme entend manifester leur désaccord avec cette politique de réadmission des migrants à travers des marches ou des sit-in.

En attendant, elle met en garde le gouvernement du Mali, l’Union européenne et les compagnies de transports aériens.

“Nous procéderons également à la surveillance des vols et mettrons en garde les compagnies qui se prêteront aux rapatriements de nos compatriotes”, a fait savoir le coordinateur de la plateforme.

Les responsables de Cause-Mali sont prêts à rencontrer les responsables de l’Union et le Haut conseil des Maliens de l’extérieur, afin de tirer au clair, cette question de la réadmission des migrants.

Rappelons que  la plateforme Cause-Mali a été créée en 2012 et regroupe aujourd’hui une trentaine d’associations de jeunes. Elle s’est donnée comme mission principale, de défendre toutes les causes nobles du Mali ou toutes les questions d’intérêt général. L’association a joué sa partition dans la stabilisation du Mali.

A.Berthé

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *