Délivrance du permis de conduire : LES INSPECTEURS PRENNENT DU BAGAGE

Une session de formation des inspecteurs en charge de la délivrance du permis de conduire a pris fin vendredi dans l’enceinte de l’Institut national de formation professionnelle pour le bâtiment, les transports et les travaux publics (INFP/BTP). La cérémonie s’est déroulée en présence du représentant du directeur national des transports terrestres, maritimes et fluviaux, Mamadou A. Guissé, et du directeur général de l’INFP/BTP, Mohamed Saliha Maiga.

permis conduire insecurite routiere circulation automobile routeL’objectif de cette formation est d’apporter aux inspecteurs en charge de la délivrance du permis de conduire, le bagage leur permettant de remplir leurs missions, conformément aux orientations de la direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux.
Cette session de deux semaines a ainsi traité des questions juridiques liées aux accidents de circulations, du problème lié à l’identification du candidat et des normes liées à cette identification. Les cours ont été accompagnés d’un volet pratique avec un système d’évaluation basé sur le simulateur et une journée entièrement consacrée à la mise en situation professionnelle.
« Cette formation s’est déroulée dans de très bonnes conditions, les participants ont été assidus et ils sont à saluer au regard des conditions dans lesquelles ils assurent leur mission », a souligné Mohamed Saliha Maiga. Le directeur général de l’INFP/BTP a assuré de la disponibilité de l’institut à orienter les actions de qualification vers les moniteurs d’auto-écoles et la professionnalisation des chauffeurs.
La formation répond ainsi à une demande formelle du ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement qui a souhaité qu’une plus grande attention soit portée aux agents qui exercent à l’intérieur du pays avec quelque fois de faibles moyens, a indiqué le représentant du directeur national des transports terrestres, maritimes et fluviaux. Mamadou A. Guissé a jugé que la formation leur permettra de mieux assurer leur mission.
Le porte-parole des participants, Moussa Tangoro Traoré, a promis aux autorités que les connaissances acquises seront utilisées à bon escient et souhaité une pérennisation des formations.
Sira DABO

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.