Décoration : le ministre de l’Habitat fait officier de l’Ordre national

Du lundi 27 au vendredi 31 janvier 2020, le Premier ministre Boubou Cissé effectue une visite dans les régions de Gao et Tombouctou. C’est par Gao qu’il a commencé cette mission qui lui permettra d’inaugurer des infrastructures, de lancer des travaux de construction de routes et rencontrer les populations sur les questions sécuritaires, la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Dès son arrivée à Gao, Boubou Cissé, accompagné de 5 membres du gouvernement, a été accueilli par le gouverneur de la région de Gao, général Sidiki Samaké, les autorités administratives et locales, des jeunes, des députés de la région et des responsables de partis politiques.
La visite a commencé par l’aéroport de Gao0. Dr. Boubou Cissé, à sa descente d’avion, après les salutations protocolaires, a fait le tour des différents compartiments de l’aérogare de Gao, qui est actuellement en très mauvais état. Si la piste d’atterrissage est impeccable, l’aéroport a besoin d’un salon, des toilettes.

La délégation a eu droit un accueil des populations sur la place de l’indépendance. Boubou Cissé a fait un bref passage au pied-à-terre avant d’aller faire le tour de la cité des Askia pour saluer les notabilités et les chefs coutumiers de la ville.

Le programme a repris son cours normal avec l’inauguration de la route qui va de la place de l’indépendance à l’aéroport ; elle est la principale voie qui relie Gao à l’aéroport. Au programme, une série de visites de différents chantiers entrepris par l’Etat en termes d’infrastructures comme la relance de la construction de la route Sévaré-Gao à Wabaria, l’inauguration du système d’adduction d’eau dans le 8èmequartier Boulgoundie, la visite du chantier de la salle de spectacle, de divers travaux urbains et de l’aérogare de Gao dont les travaux sont en cours de démarrage.

Après le lancement des travaux de construction de la route Gao-Sévaré, le Premier ministre dira qu’il est venu pour honorer une promesse du gouvernement, car il y a quelques mois les populations de Gao avaient demandé certaines mobilités dans leur ville, mais aussi entre Gao et le reste du Mali. Une voie urbaine a été inaugurée, elle rallie la place de l’indépendance à l’aéroport.

«Cette route Gao-Sévaré était une forte recommandation de la jeunesse de Gao, et le président de la République nous avait instruit à l’époque de tout mettre en œuvre pour trouver le financement adéquat pour faire cette route. C’est pour cela que nous nous sommes attelés pour trouver le financement non seulement pour la réhabilitation mais pour la reconstruction de cette route Gao-Sévaré.

Il y a eu un financement pour le tronçon Gao-Sévaré-Boré qui a été obtenu qui est financé par la BADEA. Aujourd’hui, pour honorer l’engagement que nous avions pris ici, sur les instructions du président de la République, le budget d’Etat a mis à disposition un financement, pour que les travaux puissent commencer à Gao, pour aller vers Hombori ; ensuite les deux tronçons vont se rejoindre. Le tronçon qui va quitter Sévaré pour venir vers Hombori et le tronçon qui va quitter Gao pour aller vers Hombori. C’est ce lancement que nous sommes venus faire aujourd’hui. Je suis particulièrement heureux d’être à Gao en compagnie de toute la population et cette jeunesse », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a donné des assurances que des dispositions seront prises pour la sécurité des travaux, car il y a une parfaite symbiose avec les forces de sécurité. Il ajoutera que les FAMa font ce type de travail dans d’autres endroits du pays. Les populations surtout les jeunes ont salué le lancement des travaux. Car, pour eux, la route Gao-Sévaré est le véritable trait d’union entre les régions maliennes.

Dans l’après-midi, il y a eu une rencontre avec les forces vives pour échanger sur les grandes questions de la nation. Les sujets dominants étaient la sécurité, l’organisation des élections et la cohésion et le vivre ensemble.

Dans cette mission à Gao, le Premier ministre est accompagné des ministres de la Jeunesse et des Sports Arouna Modibo Touré, de l’Agriculture Baba Moulaye, de la Cohésion sociale et de la Réconciliation Lassine Bouaré, Traoré Seïnabou Diop des Infrastructures.

L’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, Me Harouna Toureh, les députés MohamedOuldMataly, Haïdara Aïssata Cissé dite Chato, Aguissa Maïga, le directeur du FAFPA Mohamed Albachar Touré et bien d’autres personnalités de la région de Gao font partie de la délégation.

L’étape de Gao a été suivie de celle du cercle d’Ansongo. Avant l’étape de la région de Tombouctou qui s’est déroulée hier mercredi 29 janvier et la fin de la mission est prévue pour ce vendredi 31 janvier 2020.

KT

Source: Nouvelle Libération

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *