UN AUTRE REGARD : Le comportement de certains rappeurs maliens est un véritable poison pour la culture malienne (Habib Dembélé dit Guimba)

Le Mali demeure le meilleur de ce que je possède dans mon âme. C’est ce pays qui m’a donné raison d’être et d’être ce que ce je suis.

 

gaspi artiste rappeur clasheur mali

 

 

Le Mali est ce que  nous possédons de mieux sur cette terre. Jamais de la vie je ne pourrai posséder de meilleurs que ce beau pays que nous ont légué nos ancêtres. La situation de Kidal me préoccupe énormément. Aujourd’hui, j’ai  l’impression de vivre dans un Mali incomplet.

Cette situation me coupe le sommeil. J’espère le même état d’esprit pour nos plus hautes autorités afin quelles inventent une solution définitive. Depuis deux ans, notre pays est devenu la risée du monde entier. La lutte contre la corruption a été amorcée avec les mots mais désamorcée dans les faits. Les hommes politiques continuent toujours leur nomadisme indécent.

L’affairisme et le clientélisme continue aisément leur chemin et finiront par freiner le développement tant attendu par le peuple. La situation de l’école reste inquiétante, même très inquiétante. Voila grosso modo les vrais problèmes auxquels mes compatriotes sont confrontés au quotidien. Que voulez vous ?

Mon espoir demeure la jeunesse. Et pourtant cette même jeunesse est devenue objet de crainte terrible au Mali. Le plus effrayant c’est l’attitude de certains jeunes rappeurs. J’ai décidé d’en faire un combat personnel.

Certes, les jeunes ont eu raison d’importer le Rap venu des Etats-Unis d’Amérique. Dans un pays où il y’a de moins en moins de spectacles théâtraux engagés, le rap fut le bienvenu au Mali. Ce fut une bénédiction a part entière et encore de nos jours car ce courant constitue le seul contre-pouvoir dans un pays ou il n’y a pas d’opposition, dans un pays de ou il n’y a pas de débat démocratique… or un des garants de la démocratie c’est le débat contradictoire…

C’est l’occasion pour moi de rendre hommage aux précurseurs du Rap au Mali aux jeunes si justement,  si fortement et sainement engagés je veux citer entre autre les groupes : Tatapawn, Fanga Fing, Zotto Boys, les Escrots, Amkoulel, Master Soumi, Lassi King Massassi, Milmo Penzi, Raste Bathe pour leur courage d’avoir osé dénoncer les errements du pouvoir et de la société.

La jeunesse, est sans aucun doute l’avenir de chaque pays. Tout le monde le dit et tout le monde le sait, même les plus gros hypocrites. Dans notre pays aujourd’hui donc, des jeunes rappeurs ont décidé de faire des injures grossières de père et de mère, les étendards de leur évolution et de leur succès. L’AMPI le sait. Les gens de l’église catholique le savent. Les animistes et les Donsons le savent. Les parents le savent,  les autorités politiques et administratives  le savent… Je trouve inadmissible que nos enfants par ce que nous les aimons tous, se livrent à un tel exercice au vu et au su de tous. Un exercice aussi déshonorant qui piétine nos valeurs culturelles en toute impunité, dans l’indifférence totale…

J’en appelle aux parents, j’en appelle aux autorités, j’en appelle aux fans.

Les pères et les mères des Rappeurs, valent mieux que leurs injures.

Les pères et leurs mères des Rappeurs, ne méritent pas d’être insultés.

Chaque peuple se saisi d’un domaine de l’art pour exprimer les aspirations de son peuple, pour rehausser sa culture, pour défendre les acquis de sa culture au lieu de les salir, au lieu de les dégrader.

Je crois que le Rap est merveilleux mais faudra-t-il l’adapter à nos réalités sociales…

Je suis contre toute sorte de musèlement. Je me suis toujours battu pour la liberté d’expression. Il y a une limite à tout.  Le Mali est régie par des lois. On ne doit pas être fier d’être malien et être en désaccord avec les valeurs du Mali.  Les insultes sont inadmissibles dans nos principes culturels et n’autorise que les seuls « WOLOSSOS » à en faire usage publiquement pour des fins utiles à la société.

La pire des dominations d’un peuple, c’est sa domination culturelle. Un arbre sans racine ne tient pas debout.

A quoi aspirent-ils quand ils imitent les Américains au point de se perdre ? Etre mieux que des maliens peut être ? Le jour où ils se mettront en route vers les Etats-Unis d’Amérique, sans être en possession du passeport Américain, ils comprendront qu’ils ne sont pas les bienvenus en terre Américaine car sans visa ils seront vite expulsés…

Ces jeunes pour la plus part n’ont pas besoin d’injures pour se faire valoir. Ils sont jeunes beaux et intelligents. Ils n’ont pas besoin d’injures car les qualités de leurs textes ont atteint un niveau d’excellence. Ce fait suffit largement pour qu’ils rayonnent amplement.

Sans s’insulter, ils sont capables de remplir les stades…. Ils doivent a mon avis utiliser cette force qu’ils ont pour se rehausser davantage. Sinon à ce stade, la tête du Mali sera honteusement rabaissée aux yeux des autres et de nous-mêmes.  Majeurs qu’ils sont, ils doivent savoir que parmi leurs fans ils ont des petits frères et des petites sœurs mineurs qui s’identifient à eux… Quand on est au devant de la scène, on se doit d’essayer au moins d’être un modèle.

Si nous ne faisons pas quelque chose, demain le Mali sombrera sous le poids d’un mal incurable.

Le train du Mali en marche à ce pas il déraillera inévitablement vers une destination inconnue.

Les pères et les mères de nos talentueux rappeurs valent mieux que leurs injures.

Les pères et les mères de nos talentueux rappeurs ne méritent pas leurs injures.

Je vous aurai prévenu.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *