À propos du «Festival sur le Niger» de Ségou et du «Festival au Désert» de Tombouctou du Mali

festival fleuve niger

Créé en janvier 2001, le Festival au Désert se tient chaque année dans le Nord du Mali, habituellement à Essakane, situé à deux heures de Tombouctou; depuis 2010, à côté de la ville de Tombouctou. Il est organisé par les Associations AITMA et EFES en collaboration avec Essakane Production. Ce festival puise ses origines dans les grandes festivités traditionnelles touaregs, comme Takoubelt à Kidal et Temakannit à Tombouctou, qui représentaient pendant longtemps un endroit de prise de décision et d’échange d’information entre les différentes communautés.

Au départ, il y avait des chants et danses touaregs, de la poésie, des courses de chameaux et des jeux. Aujourd’hui, le festival est ouvert au monde extérieur et accueille les artistes des autres régions du Mali et d’autres pays africains, mais également de l’Europe et du reste du monde. Pendant trois jours, près de 30 formations artistiques sont invités de part le monde pour présenter leur art. Festival Taragalte se tiendra cette année du 15 au 17 novembre dans le désert près de M’Hamid. Le festival est basé sur le concept de «moussem» traditionnel –un festival traditionnel qui se tient lorsque que les caravanes du commerce entraient dans le grand oasis de Taragalte (M’Hamid) après avoir voyagé à travers le désert pendant des mois.

Le Festival Taragalte souhaite revaloriser le “moussem” traditionnel en mettant l’accent sur les échanges culturels entre les differentes communautés du Sahara Nord africain et le reste du monde. Musiques traditionnelles et modernes, contes et légendes et coutumes sont combinés et redynamisés. Le festival est une plateforme pour le développement durable et l’échange culturel et incarne ainsi la véritable essence du Concept Taragalte.

À propos du «Festival Taragalte» à M’Hamid du Maroc

Butterfly Works est un studio de design qui utilise le design pour un changement social. Les marques et les campagnes sont co-créées avec des industries créatives émergentes dans les pays en voie de développement. L’objectif principal est d’allumer le feu de la créativité comme outil d’une solution durable contre la pauvreté et l’injustice à travers le monde. Ils appellent cela : libérer le créateur, se référant à des gens réclamant le pouvoir sur leur propre vie et développant leur potentiel personnel. De cette façon, Butterfly Works permet aux gens d’apporter une contribution personnelle à l’humanité. Ils mélangent une passion pour la justice globale avec un engagement à la création d’entreprises rentables.

À propos de «Butterfly Works» d’Amasterdam (Pays-Bas)

Butterfly Works est un studio de design qui utilise le design pour un changement social. Les marques et les campagnes sont co-créées avec des industries créatives émergentes dans les pays en voie de développement. L’objectif principal est d’allumer le feu de la créativité comme outil d’une solution durable contre la pauvreté et l’injustice à travers le monde. Ils appellent cela : libérer le créateur, se référant à des gens réclamant le pouvoir sur leur propre vie et développant leur potentiel personnel. De cette façon, Butterfly Works permet aux gens d’apporter une contribution personnelle à l’humanité. Ils mélangent une passion pour la justice globale avec un engagement à la création d’entreprises rentables.

Les tarifs du Festival Sur le Niger des concerts

Tarif des nationaux : 10 000 FCfa

Tarif Ressortissants Cédéao : 25 000 FCfa

Tarif des Internationaux : 50 Euros

 

Source: Reporter Magazine du 31 jan 2014

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *