Promotion du coton malien : Awa Méïté a lancé la 8ème édition du festival « Daoulaba »

La 8ème édition du festival culturel et artistique “Daoulaba” a été lancée, le lundi 12 janvier 2015, à l’hôtel “Radison Blu”, sous la présidence du Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, en présence de Mme Awa Meïté, promotrice dudit festival. Étaient également présents, l’ancien Ministre Aminata Dramane Traoré, mère de l’initiatrice, et le musicien Vieux Farka Touré, venu présenter à Mme le Ministre le trophée qu’il a obtenu sur la scène internationale.

 festival daoulaba art culture styliste couture awa meite directrice

La directrice du festival, Awa Meïté, a indiqué que « Daoulaba » est dédié à la promotion du coton malien, une façon de magnifier la production malienne. Une façon de montrer au reste du monde toutes les potentialités culturelles et artisanales du Mali. Depuis 8 ans, le festival construit un pont entre les producteurs et les transformateurs afin d’innover dans la créativité. Elle a déclaré que le thème de l’édition de cette année est : « Rôle des cultures dans la reconstruction ». Un thème qui se justifie par l’image que le Mali projette vue de l’extérieur.

La particularité de l’édition 2015, qui se tiendra au musée national du Mali du 15 au 18 janvier 2015, c’est qu’elle verra le lancement d’une chanson consacrée à la maladie à virus Ebola. Elle sera chantée par les divas comme Haïra Arby, Nahawa Doumbia, Dialou Damba, et autres musiciennes: Mariam Koné, Fanta Bah, Delphine Mounkora, Fanta Niangaly.

Mme Awa Meïté a également affirmé qu’un hommage sera rendu au photographe Malick Sidibé qui, du haut de ses 83 ans, constitue une icône de la photographie africaine.

Au programme, il est prévu des conférences-débats, des défilés de modes; des chanteurs et créateurs viendront du Burkina, du Sénégal, les scènes seront animées par Cheick Tidiane Cheick, Vieux Farka Touré.

Le représentant de la Cmdt à la cérémonie, M. Bah, a remercié les initiateurs du festival pour avoir associé la compagnie à cette fête du coton. Il a souligné que le coton concerne presque tous les segments de l’économie de notre pays avec 3 millions de producteurs. “L’ensemble des secteurs de l’économie malienne tourne autour du coton”, a-t-il estimé. Aussi a t-il souligné que notre pays est le 2è pays producteur de coton en Afrique subsaharienne, 17è sur le plan mondial. Mais il regrette que toute cette production soit exportée à hauteur de 98% , faute de transformateur local. M. Bah estime que si le coton malien était transformé localement, cela allait beaucoup réduire la  pauvreté.

Au nom de son paternel, le fils à Malick Sidibé a remercié Awa Meïté pour son initiative de rendre hommage à l’homme.

Le Ministre de la Culture et de l’Artisanat considère pour sa part que 2015 est une année charnière face aux défis, aux objectifs du millénaire, mais aussi pour la stabilité de notre pays. Elle dit espérer que 2015 sera une année d’essor de la culture, de l’artisanat et du tourisme du Mali. Des vœux qui ne se réaliseront que lorsque les opérateurs culturels, les artisans, les artistes et les promoteurs de festivals auront osé en 2015. Elle a indiqué que son département s’inscrit résolument dans le développement des initiatives porteuses de solutions aux industries culturelles, au savoir-faire de l’artisanat. Aussi a t-elle félicité la constance du festival « Daoulaba ».

Modibo KONÉ

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.