Préservation des manuscrits de Tombouctou: 70 000 euros récoltés

Les fonds collectés permettront à l’Unesco d’acheter des boîtes spéciales pour conserver les 360 000 manuscrits de Tombouctou sauvés de la destruction après la prise de la ville par les islamistes.

 

MAUSOLEE

 

Une vente aux enchères pour sauver les manuscrits de Tombouctou s’est tenue samedi, à Paris. Une soixantaine d’œuvres données par des artistes ont été vendues.

Le cliché du photographe Yann Arthus-Bertrand est parti pour 500 euros. C’est une vue aérienne d’un village malien, posé sur une rive du fleuve Niger. Sur la photo, le fleuve apparaît comme une autoroute bleu turquoise. Celle-là même que les 360 000 manuscrits de Tombouctou ont empruntée pour échapper aux islamistes. Ils sont aujourd’hui gardés dans des appartements de Bamako. « Quand il y avait les frappes aériennes, les combats au sol, on a pris les manuscrits dans des pinasses, jusqu’à Djenné, et de Djenné, on les a amenés en véhicule jusqu’à Bamako », raconte Banzoumana Traoré, membre de l’ONG Savama-DCI, qui a coordonné à l’époque des opérations secrètes pour exfiltrer les manuscrits vers Bamako.

Mais les manuscrits ne sont pas encore sortis d’affaire. A Bamako, le climat est plus humide. Pour les conserver, il faut des boîtes spéciales, faites sur mesure. Et selon l’Unesco, cela coûterait 6 millions de dollars de protéger l’ensemble des manuscrits de Tombouctou.

Pour Georges Bohas, linguiste, ce trésor historique n’a pas de prix : « Ils permettent justement de corriger complètement l’idée que l’on se fait de l’Afrique. On essaie de faire croire que l’Afrique, c’est le continent de l’oralité. Or, les sources ne sont pas seulement orales, elles sont aussi écrites et elles permettent de connaître la situation de l’Afrique autrement que par des sources coloniales. » En tout, la vente aux enchères de ce samedi a permis de récolter 70 000 euros pour ces manuscrits de Tombouctou;;;

 

Rfi

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.