Patrimoine mondial en péril : DJENNE INSCRIT SUR LA LISTE

Le site des villes anciennes de Djenné est ajouté à la Liste du patrimoine mondial en péril. Ainsi en a décidé le Comité du patrimoine mondial réuni depuis le 10 juillet à Istanbul (Turquie). Le communiqué qui fait l’annonce, précise que la décision a été prise parce que « l’insécurité dans la zone ne permet pas la mise en œuvre des mesures de protection du bien ».

patrimoine djenne mosquee tombouctou

Le Comité du patrimoine mondial exprime, par la même occasion, sa préoccupation concernant ce bien situé dans une zone affectée par l’insécurité. « Ce contexte ne permet pas de lutter contre les menaces qui affectent le site notamment la détérioration des matériaux dans la ville historique, la pression urbaine et l’érosion des sites archéologiques », estime le comité qui lance un appel à la communauté internationale pour soutenir notre pays dans ses efforts visant à assurer la protection du site des villes anciennes de Djenné.

Habitée depuis 250 av. J.-C., Djenné s’est développée pour devenir un marché et une ville importante pour le commerce transsaharien de l’or. Aux XVè et XVIè siècles, la ville a été un foyer de diffusion de l’islam. Ses maisons traditionnelles, dont près de 2000 ont été préservées, sont bâties sur des petites collines « toguere » et adaptées aux inondations saisonnières.

Le site des villes anciennes de Djenné a été inscrit en 1988 sur la Liste du patrimoine mondial. Rappelons que la Liste du patrimoine mondial en péril est conçue pour informer la communauté internationale des conditions menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l’inscription d’un bien sur la Liste du patrimoine mondial et pour encourager des mesures correctives.

La 40è session du Comité du patrimoine mondial se poursuivra jusqu’au 20 juillet à Istanbul.

Source : L’ Essor
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *