‘’Le voile secret’’: un long métrage à découvrir ce 21 février

Au bout de six mois de durs labeurs, le film long métrage du réalisateur Fousseyni Maiga ‘’le voile secret’’ est prêt et sera présenté au grand public, ce 21 février 2020, au Cinéma Babemba. L’information a été donnée, ce 14 février, lors d’un point de presse animé par le réalisateur lui-même qui avait à ses côtés son directeur de production, Yacouba Kébé et le directeur du CNCM, Modibo Souaré.

 

Donner une autre image du Mali à l’intérieur comme à l’extérieur outre que celles de la guerre, du terrorisme et de la corruption. C’est l’objectif du film long métrage ‘’le voile secret’’ qui sera présenté au public, ce 21 février 2020 au Magic cinéma Babemba.

Selon Yacouba Kébé, directeur de production, ce film est une aventure pour des jeunes qui vise à offrir aux Maliens des productions maliennes sur les réalités maliennes, pour développer la chaine de cinéma au Mali.

Il a souligné que le groupe ambitionne de produire deux séries de long métrage/an sur une période de 10 ans. Pour cela, il se propose de mettre en place 3 équipes fonctionnelles de production. Toute chose qui permet de non seulement de créer de la valeur ajoutée pour l’économie malienne, mais aussi permettra aux jeunes acteurs sortis de nos écoles d’avoir de l’emploi.

Le ‘’voile secret’’, est une production malienne par les Maliens autour des problèmes de mariage et de famille. Selon son réalisateur, Fousseyni Maiga, non moins promoteur du Groupe Arc-en-ciel, derrière chaque mariage au Mali, il y’a le récit de péripéties, parfois burlesques qui vont jusqu’à remettre en cause l’union annoncée. Il y’a aussi le récit du désordre économique de l’organisation, de la frénésie de la dépense et surtout de l’envie d’exhiber face à la future belle-famille.

Des pratiques qui conduisent à des dérives dans l’organisation matérielle du mariage qui ont des répercussions désastreuses dans la nouvelle vie du couple, selon M. Maiga, au Mali, en 2014, on comptait, par an, près de 10 080 cas de rupture de lien matrimonial par voie judiciaire.

Le second niveau de la préoccupation reste la question de l’âge de la mariée, par ricochet la question du mariage des mineurs.

On estimait, en 2016 que près de 55% des filles sont mariées avant l’âge de maturité. Les conséquences directes sont la déscolarisation des jeunes filles, la dégradation de leur santé sexuelle ainsi que la non-maitrise des questions de démographies à l’échelle nationale. Toutes ces questions liées au mariage méritent une attention particulière de la part des autorités certes, mais aussi les acteurs de la société civile qui ont pour rôle d’alerter et de sensibiliser sur les dérives sans fondement du mariage au Mali et ses corolaires, aussi des bons côtés seront exaltés.

En sus, autour de ces questions du mariage, notre société est en proie à une dépravation des mœurs qui touchent tous les âges et conduit à des recherches de profit via la prostitution et par ricochet le proxénétisme.

Le long métrage (LE VOILE SECRET) se veut un concentré de ces péripéties des mariages sous nos cieux et nos traces sociales et sociétales de notre pays, le Mali, et de ceux de la région Ouest-africaine. L’angle de traitement permettra de toucher plusieurs fléaux aux fins de sensibiliser et de participer au changement de la mentalité.

Le film a bénéficié de l’accompagnement du CNCM technique, en équipement et ressources humaines du CNCM. De passage, son directeur a salué le courage et l’intelligence des qui avaient prouvé en d’autres occasions leurs capacités de proposer des produits consommables aux Maliens.

Par Sidi DAO

INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *