Le ministre Koné chez les chasseurs : I Dansoko !

Après l’Archevêché de Bamako, le ministre des Affaires religieuses et du Culte a investi, hier après-midi, le vestibule du dignitaire national des chasseurs du Mali, M. Gossy NIAKHATÉ, à Missira I, pour la série de visites de courtoisie aux notabilités religieuses et coutumières de notre pays.

C’est en homme comblé de joie et de reconnaissance que le Président de la Fédération nationale des chasseurs du Mali, assisté de deux membres du bureau, a reçu le Dr KONÉ.

Car, s’est-il réjoui, « c’est la première fois que les chasseurs du Mali reçoivent un tel honneur : la visite de courtoisie d’un ministre de la République en guise de respect et de considération dus à eux, eu égard à leurs rôles et place dans l’Histoire et la société malienne ».

« Les chasseurs ont toujours fait montre d’humilité et de responsabilité de manière à pouvoir œuvrer, du mieux qu’ils peuvent, pour la paix et la stabilité dans notre pays », a affirmé le Doyen NIAKHATÉ, laissant le soin à ses deux lieutenants de porter les doléances des chasseurs à la connaissance du ministre KONÉ.

Les sieurs Fodé Moussa SIDIBÉ et Bouréma Fotogui COULIBALY ont ainsi informé le Dr KONÉ du culte annuel qui est célébré à Kita, souhaitant la valorisation de cette activité par la présence à leurs côtés des autorités en charge des affaires religieuses et cultuelles.

Un grand rendez-vous national et international des chasseurs est également organisé à Tienfala, entre Bamako et Koulikoro, au cours duquel des sacrifices sont faits pour la paix et la stabilité dans notre pays.

Ce serait un honneur et un plaisir s’ils pouvaient compter sur le soutien et l’accompagnement des autorités pour ces festivités cultuelles, ont-ils sollicité.

Toujours à Tienfala, ont révélé les disciples du Maître NIAKHATÉ, ils ont acquis sur fonds propres un terrain afin d’y bâtir le siège national de ladite Fédération.

Les travaux ont déjà débuté, ont-ils ajouté, souhaitant le soutien et l’accompagnement du Ministère pour terminer ledit siège.

Enfin, ils ont invité le ministre KONÉ à plaider la cause des chasseurs auprès des autorités de la Transition pour ne pas être mis de côté dans la mise en place du Conseil national de transition, l’organe législatif de ladite Transition.

« Nous sommes à cheval sur les trois domaines que sont le culte, la culture et l’environnement, sans compter la promotion et la préservation de nos valeurs sociétales de droiture, de probité et de solidarité », ont-ils argumenté à l’           appui de cette sollicitation.

Le Dr KONÉ a affirmé avoir pris bonne note de ces doléances, promettant de les acheminer auprès de qui de droit, afin de leur apporter des réponses appropriées.

« C’est une tautologie de dire que vous avez joué et continuez de jouer un rôle important dans l’avènement et le maintien de nos valeurs sociétales », a reconnu le ministre KONÉ, avant d’exprimer sa disponibilité à les soutenir et à les accompagner dans les missions et activités qu’ils se seront eux-mêmes assignées.

Les deux personnalités se sont quittées par la formule consacrée des chasseurs : I DANSOKO.

Source : CCOM/MARC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *