Koutiala : LE FESTIVAL MAMAALA FRAPPE UN GRAND COUP

Koutiala a abrité du 26 au 28 mars, la première édition du festival culturel et artistique du Minyankala dont le thème était le « Napun » ou « l’étranger » en langue mamaala. La cérémonie d’ouverture de cette manifestation parrainée par le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, a enregistré la participation du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dramane Dembélé, et de nombreux festivaliers venus de Bamako, Yorosso, Niono, Bla, San, Sikasso, Kolondiéba.

president republique mali ibrahim boubacar keita ibk parti rpm discours
La célébration de « Napun » en tant que fête et pratique spirituelle, a été instituée en hommage à un marabout étranger qui s’était installé à Karagorola (cercle de Yorosso). Grâce à sa bonté et à sa piété, il avait été considéré comme un homme de Dieu. A sa mort, sa sépulture a été protégée et demeure jusqu’à présent un lieu de pèlerinage pour tout le village respectant la tradition de la célébration du Napun. Ainsi, au début de chaque hivernage, les villages envoient des émissaires pour s’informer du sacrifice à offrir afin que les semis et les futures récoltes réussissent. Au retour des émissaires, le village fixe la date de célébration de la fête du Napun. Les Mamaala (Minyanka) pensent que le jour de la fête du Napun ou « Klè », c’est Dieu en personne qui, bien qu’invisible, descend sur terre pour rendre visite aux humains et leur faire bénéficier de sa bonté à travers des bénédictions de bonne santé et de prospérité.
Cette première édition du festival culturel et artistique du Minyankala a été marquée par diverses manifestations : animations populaires et prestations musicales, sketches et jeux traditionnels, activités de découverte des richesses du patrimoine culturel par des visites touristiques, expositions d’objets d’art, conférences-débats sur l’apport de la culture mamaala au développement socioéconomique du pays. Une douzaine de groupes culturels, venus des villages du cercle de Koutiala, et de San, Yorosso et Bla, ont livré de belles démonstrations de leur savoir faire devant un public tout acquis. Les artistes Nahawa Doumbia et Abdoulaye Diabaté de Koutiala ont également offert aux festivaliers des concerts au Centre d’éducation populaire.
Au delà de son caractère festif, le festival culturel et artistique du Minyankala se veut un espace de rassemblement du peuple Mamaala autour de l’idéal de solidarité, de paix, de réconciliation et de tolérance mutuelle. Lors des conférences-débats, les participants ont prié pour le retour définitif de la paix dans notre pays. Une aspiration qui cadre bien avec l’esprit du Napun. Rendez-vous est pris pour la prochaine édition.

O. DEMBELE
AMAP-Koutiala

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.