Fonds d’Appui à l’industrie cinématographique du Mali : Signature d’un contrat de sponsoring avec le FESPACO

Le Fonds d’Appui à l’industrie cinématographique du Mali (FAIC) dans le souci d’apporter sa modeste pierre dans le rayonnement du cinéma malien et africain vient de signer un contrat de sponsoring avec le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision d’Ouagadougou (Fespaco). Le contrat de sponsoring a été́ signé le mercredi 29 Septembre 2021 au siège du FAIC sous la houlette du secrétaire général du ministère de l’artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme et en présence du chef de Département du Fespaco ainsi que du Directeur du Fonds d’Appui à l’industrie cinématographique du Mali.

Le Fonds d’Appui à l’industrie cinématographique du Mali (FAIC) dans le souci d’apporter sa contribution dans le rayonnement du cinéma malien et africain ; d’offrir un cadre idéal aux acteurs du cinéma afin qu’ils laissent parler leur génie créateur au profit du développement de l’industrie cinématographique vient de signer un contrat de sponsoring avec le fespaco. Selon Aman Demba Cissé, le secrétaire général du ministère de l’artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme a signalé́ que cette signature de convention entre les deux structures ne peut qu’entre bénéfique et qu’il contribuera nouer des liens forts entre elles.

Le Directeur du Fonds d’Appui à l’industrie cinématographique du Mali (FAIC) Bréma Moussa Koné a dans son speech fait ressortir les multiples avantages que notre pays pourra tirer de ce nouveau partenariat avec le plus grand festival cinématographique du continent africain qu’est festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou. Après la signature du contrat de sponsoring, un chèque de dix millions de FCFA a été́ remis à Adianaga Akouabou François le chef du département du Fespaco par le Directeur du Fonds d’Appui à l’industrie cinématographique du Mali (FAIC) Bréma Moussa Koné et le secrétaire général du ministère de l’artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *