Festival urban music mode de Sélingué : Une fête à la dimension internationale.

La quatrième édition du festival «Urban Music Mode» de Sélingué dans la Commune de Baya qui a lieu chaque année depuis au moins cinq ans, n’a pas dérogé à la tradition. Tenu cette année du 1er au 3 mai 2015, ce festival a enregistré la participation de plus 500 jeunes, étudiants, musiciens, Stylistes, et autres participants autour du thème : «Culture et Réconciliation Nationale au Mali».

Des conférences débats, des défilés de mode, des concerts géants, de la plage et des boîtes de nuit à ciel ouvert sur la berge du fleuve ont agrémenté ce festival.

Cette  localité située à 150 km de Bamako a, durant trois jours, vibré au rythme, son et lumière du festival «Urban Music Mode». Les participants venus de partout  ont eu droit d’assister à des conférences débats sur le thème : «Culture et Réconciliation Nationale au Mali», des défilés de mode des grands stylistes comme Mimi Pedro, Farah Fashion design, Donaza, Raki Thiam et Ivan Gala. des concerts géants avec des artistes, tels que Mamadou Dembèle «Dabara», Iba One, Abdoulaye Diabaté, AK 45, Bouye, Faty Kouyaté, Malikanw, Ben Zabo, Memo all Star, et Tal B. Des soirées dansantes à la boite de nuit à ciel ouvert sur les berges ont émaillé ce festival.

A l’ouverture de la cérémonie le Sous-préfet de Sélingué M. Allaye Cissé n’a pas caché sa satisfaction. Pour lui, le festival est pour les populations un espace de développement local, en seulement 4 ans, le festival de Sélingué est devenu un événement culturel et artistique majeur inscrit en lettres d’or dans les agendas des grands rendez-vous culturels au Mali, a-t-il fait savoir avant de souligner l’opportunité qu’offre ce festival pour débattre des questions brulantes de la nation. A en croire Fatoumata Haidara, une festivalière, « le festival est en train de gagner du terrain et cette édition particulièrement. Depuis 2 jours, je suis à Selingué avec mes amis, nous avons été vraiment bien accueillis » a-t-elle laissé entendre. Quant à Abdoulaye Diabaté artiste musicien, ce festival est un lien de brassage il faut à tout prit le consolider, et artistes ils viennent participer pas pour l’argent mais l’importance c’est de faire passer ce message de paix qu’aspire tous les maliens du Nord au sud, a-t-il souligné. Le festival a été bouclé le dimanche 3 Mai par la finale de la coupe Hama de foot. Vivement la cinquième édition

Fousseyni SISSOKO, envoyé spécial à Sélingué

source :  L’Express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.