Fespaco 2017 : Mamadou Kotiki Cissé, un malien dans le Jury

L’information a été donnée par le cinéaste lui-même, juste avant son vol pour Ouaga le jeudi 23 février 2017. Notre compatriote Mamadou Kotiki Cissé, connu sous l’appellation de Vieux, fait partie du très select jury de cette édition 2017. Cela est un honneur que le FESPACO (festival panafricain du cinéma de Ouagadougou) fait une nouvelle fois au cinéma malien.  En effet, dans une correspondance datée du 20 décembre 2016, Ardiouma SOMA, délégué général du FESPACO, écrit : ” c’est avec un réel que j’ai l’honneur de vous inviter en qualité de membre du jury Documentaire et films d’école de la 25ème édition du FESPACO qui se tiendra du 24 février au 4 mers 2017 à Ouagadougou sur le thème : Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel “.

Fespaco competition panafricaine cinema film

Cette invitation est tout simplement une reconnaissance à l’adresse d’un cinéaste qui est parti de rien pour remonter la pente si glissante du monde du cinéma, particulièrement au Mali.

Mamadou kotiki Cissé est un cinéaste autodidacte. Il a appris le metier auprès de son très celèbre tonton cinéaste Souleymane Cissé.

Vieux Cissé a réalisé plusieurs œuvres. Citons, entre autres, des documentaires  “Les accords de Mondoro 13 mn” ; ” Devoir de mémoire 82 mn” ; ”  Korafola, joueuse de Kora 52 mn ” ; ” Ra, la réparatrice (26 mn) ” ; «Wasedenw» ou les élus “, une fiction de 26 minutes.

Aussi, M. Cissé est gérant de la boite de production Farafina Dambé  Production. A ce titre il est producteur du court métrage ” Drogba est mort, 11 mn ” de Moussa  Diarra en 2009.

A Ouaga, outre le travail de jury, Vieux Cissé va certainement se battre pour faire entendre sa voix ; cette voix qui a toujours dit tout haut ceque les autres pensent tout bas dans le milieu du cinéma malien. Il s’agit de la problématique de financement du secteur et de la faiblesse de la volonté politique. Toutes choses se traduisant par le semblant accompagnement que montrent les autorités maliennes face à un secteur qui a besoin plus que du ” semble faire “.

ABH

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *