Déracinement culturel : Où est passé le foulard de la ministre Ramatoulaye Diallo?Déracinement culturel : Où est passé le foulard de la ministre Ramatoulaye Diallo?

Ramatoulaye Diallo NDiaye Ministre Culture

Même Ministre de la culture, N’Djaye Ramatoulaye Diallo n’a pas changé de style vestimentaire. Elle qui a la lourde charge de préserver ce qui reste de nos valeurs culturelles porte difficilement le foulard.

 

La culture est un pan important dans notre société. D’où la création d’un département en charge de ce secteur. Au Mali, la promotion de nos valeurs culturelles s’impose. C’est pourquoi chaque ministre qui y passe laisse sa touche. Les Maliens se souviennent encore de nombreuses bonnes actions initiées par feu Pascal Baba Coulibaly, de Cheick Oumar Sissoko, d’Animata Dramane Traoré. Cette dernière avait une particularité, son foulard qui  incarne une bonne partie de nos  valeurs vestimentaires. Tout le monde l’identifie par ce look si particulier et ne sort jamais en public sans la tête couverte. Ce qui est loin d’être le cas chez l’actuelle ministre de la culture, N’Djaye Rama Diallo qui a du mal à porter un mouchoir de tête si longtemps. Ne serait ce que occasionnellement. Pourtant, elle est d’une culture peulh, une société pieuse, profondément conservatrice et qui, à l’instar de la plupart des autres communautés ouest-africaine, est réputée pour sa tradition islamique et ses valeurs ancestrales ancrées.

Si, pendant le mois bénis de Ramadan, elle avait commencé à porter un foulard, de nos jours, elle pavane de cérémonie en cérémonie à travers Bamako et dans le Mali profond à la rencontre des acteurs coutumiers et autres dans un style si étrange, quasiment occidentalisé. D’où, la question de savoir, comment est ce qu’une personne censée faire la promotion de nos Us et coutumes se comporte comme un touriste?

Certains observateurs estiment qu’à défaut de couvrir sa tête, au moins Rama Diallo devrait se coiffer dans une de nos tresses traditionnelles. Ainsi, elle va valoriser mieux l’art et la beauté malienne.

En tout cas, même devant des principes arabes, cette dame culturellement déracinée n’a jamais songé à corriger ses apparitions publiques qui ne conviennent pas au mode vestimentaire de notre société. Selon son entourage politique et une source proche de sa famille, Ramatoulaye, en termes des caprices de la mode vestimentaire, a toujours eu une apparence sur un fond de comportements choquants et paradoxaux  aux yeux de sa société.

Donc, prétendre que c’est elle qui a la charge de faire la promotion de la culture malienne, nombreux sont aujourd’hui d’observateurs  avertis des réalités culturelles de notre pays qui s’interrogent anxieusement  sur les capacités managerielles et politiques de cette ministre de culture sans aucune notion des valeurs culturelles de sa propre société.

Hamane Sow

<!– –> SOURCE: Notre Printemps
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.