Cinéma : Le film «Demain» pour lutter contre le réchauffement climatique

 

Souleymane CISSE Realisateur malien Inciter les populations de la terre à adopter des techniques les plus appropriées afin de résoudre l’épineux problème écologique qui menace l’avenir et léguer une planète saine à nos progénitures sont la substance du film «Demain» de Mélanie Laurent et de Cyril Dion, un film diffusé dans la salle polyvalente du Magic Cinema le Mardi 21 Mars 2016 devant une pléiade d’invités dont Gilles Huberson l’ambassadeur de France au Mali, Mahamane Wagué le représentant du ministre de l’énergie et de l’eau, le Directeur akuo énergie Afrique Pierre-Antoine Berthold, le Directeur de l’Agence des Energies Renouvelables au Mali Aboubacar Berthé, la coordinatrice d’Akuo au Mali Lalla Diarra. La projection du film rentre dans le cadre de l’ouverture du festival du film Francophone que la capitale malienne abritera du 21 au 27 Mars 2016.

Le Directeur akuo énergie Afrique Pierre-Antoine Berthold a affirmé que le film «Demain» retrace les meilleures solutions pour lutter contre les crises écologiques, économiques et sociales que traversent les pays. Il a noté que les réalisateurs du film à savoir Mélanie Laurent et Cyril Dion sont partis enquêter dans dix pays afin de rencontrer les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes, ils commencent à voir émerger ce que pourra être le monde de demain, raconte-t-il. Le directeur Akuo d’Afrique a fait savoir le film «Demain» est lauréat du César 2016 dans la catégorie meilleur film documentaire.

Il a aussi évoqué l’éminent projet qu’ils sont en train de réaliser à Kita. Akuo énergie Afrique développe un parc photovoltaïque d’une puissance de 50MW à Kita avec une mise en chantier prévue fin 2016 et une connexion au réseau dès fin 2017, cette centrale est actuellement le plus important projet solaire signé en concession dans un pays de l’Afrique de l’Ouest, précise-t-il. Mahamane Wagué le représentant le ministre de l’énergie et de l’Eau a rappelé les multiples efforts fournis par son département à fournir la population malienne en électricité et a salué Akuo Energie pour la réalisation du parc photovoltaïque qui pour lui soulagera la population de Kita et environnant.

L’ambassadeur de France au Mali Gilles Huberson a souligné que le festival du film Francophone que la capitale malienne abrite permettra de souder les liens entre les pays francophones à travers les films qui seront diffusés durant tout le long du festival tout en renforçant la capacité des élèves et étudiants qui auront la chance de suivre les films. Il a invité les élèves et étudiants ainsi que le public Bamakois à prendre part massivement au festival afin de participer pleinement à la fête du film.

Alain Gredeville, l’attaché de l’opération culturelle de l’ambassade de France au Mali  a affirmé que durant le festival, c’est 11 films issus de différents pays francophones qui seront diffusés dans trois salles de cinéma de Bamako à savoir la salle de Magic cinéma, la salle de l’institut français de Bamako et celle du Centre National de la Cinématographie du Mali. L’alla Diarra, la coordinatrice d’Ako au Mali, a indiqué qu’à travers ce festival, sa structure veut convier le public à mieux s’occuper de son environnement en changeant de mode de vie et en conférant une planète salubre à la génération futur.

Moussa Samba Diallo

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *