Centre de Développement de L’Artisanat Textile : Promouvoir la transformation locale et de qualité des textiles Maliens

Le Centre de Développement de l’Artisanat Textile (CDAT) a tenu la deuxième session de son Conseil d’Administration. C’était la semaine passée, dans les locaux du département de la culture, de l’artisanat et du tourisme. La cérémonie d’ouverture était présidée par la Ministre en charge du département, Mme N’DiayeRamatoulaye Diallo.

ministre malien culture madame ndiaye ramatoulaye diallo

L’ordre du jour portait sur l’examen et l’adoption du programme d’activités 2014 ; l’état d’exécution des recommandations du Conseil d’Administration de 2014 ; le projet de programme d’activités de l’exercice 2015 ; l’état d’exécution du budget 2014 ; et le projet de budget de 2015.

Le Mali est l’un des plus grands producteurs de coton en Afrique, mais ne transforme qu’environ 2% de sa production nationale. Le reste est exporté à l’état de fibre. Pour mettre fin à cette situation, Mme la Ministre a vivement appelé à la transformation locale des textiles Maliens. Et ce d’autant plus que la filière coton-textile occupe plus de quatre millions de travailleurs et constitue la deuxième source d’exportation de notre pays.

Le secteur, dira madame le ministre, regorge encore d’importantes opportunités d’investissement et de création d’emplois. C’est conscient de cette situation et des potentialités de cette filière pour la croissance de notre économie, que son département a décidé d’améliorer les conditions de création et de production pour une transformation locale de qualité.

Selon elle, la réalisation de ces objectifs impose à la fois de multiplier les efforts en vue d’améliorer l’attractivité de la filière vis-à-vis des nouveaux investisseurs, de renforcer durablement la compétitivité des unités artisanales textiles existantes, d’innover et de développer des partenariats stratégiques public-privé.

Notons que le programme d’Appui au développement et à la promotion de l’Artisanat Textile au Mali pour la période 2014-2018, élaboré par le CDAT, ambitionne d’apporter des débuts de solution à ce vaste chantier.

 

KANTAO Drissa

Source: Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.