4ème édition des Journées Nationales du Patrimoine culturel

Les Journées Nationales du Patrimoine Culturel ont débuté ce jeudi 29 mai au Centre International de Conférence de Bamako (CICB).

 

Ramatoulaye Diallo NDiaye Ministre Culture

 

« Patrimoine culturel, décentralisation et développement local au Mali : enjeux du patrimoine culturel dans le processus du développement des collectivités territoriales » tel est le thème de ces journées dont l’ouverture a été présidée par le Premier ministre Moussa Mara, ce matin au CICB en présence du ministre en charge de la culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo et de nombreux invités. Pour cette 4è édition, les collectivités territoriales sont appelées à s’impliquer davantage dans la gestion du patrimoine culturel. « La décentralisation apparaît de plus en plus comme le lien profond qui relie les différentes politiques nationales et sectorielles de développement, surtout lorsqu’il s’agit d’un secteur aussi transversal que celui de la culture » a indiqué le Chef du gouvernement lors de son intervention.

Pour M. Mara, l’engagement des partenaires techniques et financiers aux côtés de l’Etat, “ne peut se substituer à celui des communautés locales et de l’Etat”. Il incombe à ces derniers, “d’assurer, avec le concours de différents acteurs et partenaires, le suivi et la gestion au quotidien de notre patrimoine culturel sous toutes ses formes” a-il ajouté. Pour sa part, le représentant du maire de la commune III, Ousmane Camara a souligné qu’il s’agit de faire de la culture, un véritable moteur de développement durable dans un contexte de décentralisation.

Après le lancement, les participants ont assisté à un vernissage de l’exposition sur les enjeux du patrimoine culturel dans le processus de développement des collectivités territoriales. ” Nous arrivons à travers ces journées, à mettre en adéquation la question du territoire, de décentralisation, du patrimoine, ce qui est extrêmement important. Nous pensons que les réflexions et les recommandations à la fin des débats, vont influencer le devenir de notre pays” a confié Mamou Daffé, président de la Fondation Festival sur le Niger, à Journaldumali.
Les débats qui prennent fin demain vendredi, porteront entre autres sur la gestion des espaces territoriaux; les politiques de conservation et la mise en valeur des patrimoines des collectivités territoriales.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.