1ère session extraordinaire du conseil d’administration du Cicb : Le défi de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs

Le Centre International de Conférence de Bamako (CICB) a tenu, le vendredi 20 mars 2015, sa première session extraordinaire du conseil d’administration pour examiner les possibilités d’application de l’accord d’établissement permettant d’améliorer les conditions de vie des travailleurs de la dite structure. Les travaux étaient présidés par le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo en présence du directeur général du Cicb, Paul Ismaël Boro et des administrateurs.

Selon la présidente du conseil d’administration, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, cette session extraordinaire revêt un caractère exceptionnel car il s’agit pour les administrateurs de se prononcer sur l’adoption de l’accord d’établissement du Cicb. « Ce document, dans sa conception comme dans son contenu s’apparente à un statut particulier pour les travailleurs du Cicb en ce sens qui se veut un tremplin pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. La question de l’accord d’établissement du Cicb, a, depuis la signature du procès verbal en 2011, fait l’objet de beaucoup de réflexion autour de son incidence financière. Outre cette dimension pécuniaire, le document comporte quelques insuffisances notamment les congés spéciaux, les congés de veuvage ou même le versement d’allocation en cas d’accidents non professionnels », a-t-elle dit. Cependant en raison des réalités nouvelles que vit l’établissement, cet accord, dit-elle, pourrait corriger certaines insuffisances d’ordre financières. Enfin, elle a invité les administrateurs à analyser minutieusement les documents soumis à leurs appréciations.

 

Aguibou Sogodogo

source : Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.