CRISE SANITAIRE ET LE MOIS RAMADAN Les populations maliennes très préoccupées

Le Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Une coïncidence malheureuse a été   que cette année, il arrive dans un contexte de crise sanitaire (la maladie du Coronavirus). La situation a obligé le gouvernement malien à mettre en place des mesures sécuritaires en vue d’atténuer, à défaut d’éviter les risques de la propagation du virus. Ces mesures gouvernementales ne sont pas sans effet sur les populations. Les ménages sont frappés durement par la crise qui a contribué à l’augmentation du prix des denrées de consommation sur les différents marchés.

 

Nous avons approché quelques concitoyens pour nous livrer un témoignage.

Selon Aminata SOW, étudiante,

« cette année avec le covid-19 les populations sont privées de beaucoup de choses. En plus des déplacements qui sont limités, le prix de toutes les denrées a augmenté »,

A confié notre interlocuteur qui insiste sur le fait que durant le ramadan, les gens ont l’habitude de se réunir pour faire des prières collectives dans tous les quartiers de Bamako. De l’avis de cette étudiante que nous avons rencontrée

« ce mois est   le mois de   cohésion, de rassemblement et d’entraide pour tous les musulmans ».

Que pensez-vous du covid-19 en ce mois de carême ?

C’est la question que nous avons posée à un groupe de jeunes. Leur réponse est sans équivoque :

« Avec le Covid-19, il est dit de respecter des mesures – barrières, d’éviter d’être dans la masse et de ne pas prendre de mains. Toutes ces restrictions et mesures- barrières sont impossibles durant le ramadan. Pendant ce mois, (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 29 AVRIL 2020

Gaoussou TANGARA (stagiaire)

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.