Cri de détresse d’un handicapé revendeur d’essence près de la base : Abdoulaye Coulibaly : «IBK, n’a plus de considération pour nous Et pourtant, il nous rendait visite étant PM»

C’est un handicapé physique revendeur d’essence désespéré, après avoir été dépossédé de ses marchandises par les éléments du 1er arrondissement qu’il accuse d’avoir confisqué et utilisé ses carburants à des fins personnelles.

Abdoulaye Coulibaly de s’exclamer, très amer: «Au moment où les autorités  nous incitent à travailler au lieu de tomber dans la mendicité ou la fainéantise, certains ne pensent qu’à nous déposséder de nos maigres ressources ».

Mais que s’est-il réellement passé ? Récit de Coulibaly : « Dans la nuit du 17 au 18 février 2015, aux environs de 23h, nous avons été victimes de la descente musclée des éléments du commissariat du 3ème arrondissement qui ont ramassé nos carburants devant le centre dédié aux handicapés près de la Base. Les motifs évoqués ont été que c’est la voie présidentielle. Ainsi, ils ont ramené nos produits au commissariat et nous avons tout fait pour pouvoir entrée en possession de nos biens. En vain ! Et pourtant, on nous avait rassurés que le lendemain de la saisie on pouvait récupérer nos produits. La quantité qui me concerne est de 10 litres, mais deux autres de mes camarades handicapés avant aussi des quantités importantes.  En plus du carburant, ils ont emporté tous les accessoires : tables, bouteilles, entres autres ». C’est pathétique !

Aussi,  l’orateur, désolé, de préciser : «Quand IBK était Premier ministre, il aimait les handicapés et leur rendait même visite. Mais dès qu’il est devenu Président, il n’a plus de considération pour nous».

Le président de l’Association « AdamadeyaDjigui » Brehima Kouyaté, joint au téléphone, a affirmé avoir été saisi de cette affaire. Il confirme qu’en plus de Coulibaly, il y a deux autres handicapés victimes. Il dit avoir été personnellement voir le commissaire Abdoulaye Coulibaly en charge du 1er arrondissement. Ce dernier lui rétorque que la décision est voie présidentielle. Curieux argument ! Si l’on sait que le Président IBK traverse le marché de Djicoroni Para. Mais c’est devant le centre des handicapés à la base que des produits ont été saisis. «L’Etat nous a exclus ! » s’exclame le Président Kouyaté, avant d’ajouter que dans certains pays  comme le Nigeria, le  Congo, le Benin, ce sont les personnes handicapées qui vendent en détail le carburant. Et leur Etat les subventionne d’ailleurs, pour les encourager.

« Depuis le 18 février, nous n’avons plus eu de trace des marchandises de nos camarades et nous doutons que les éléments du 1erarrondissement ne l’aient utilisé à des fins personnelles. Et pourtant, les personnes handicapées ont beaucoup soutenu le Président IBK, pensant qu’il allait être leur espoir, mais hélas ! » lance Abdoulaye, au bord de l’effondrement. Triste !

Sadio Dembélé

 

source :  La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.