Création d’emplois : L’APEJ met 100 millions FCFA à la disposition des jeunes arabophones

Pour contribuer à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes arabophones du Mali, l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) a mis en place une ligne de crédit de 100 millions de francs CFA.

mohamed macki bah jeunesse musulman islam Cheick Harouna Sankare Guide Spirituel precheur ziara village tamani

 La cérémonie officielle de lancement de cette ligne de crédit pour le financement des projets des jeunes arabophones était présidée par le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra, qui avait à ses côtés ses collègues en charge des Affaires Religieuses et du Culte, Thierno Hass Diallo et de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta.

Naturellement, on y notait  une présence massive des membres et sympathisants de l’Union des Jeunes Musulmans du Mali (UJMMA), des associations partenaires et des leaders religieux de la capitales. C’était le mardi 5 septembre dernier, au Gouvernorat du District de Bamako.

En effet, cette ligne de crédit de 100 millions de francs CFA est destinée aux jeunes arabophones, diplômés et non diplômés, confrontés aux problèmes d’accès à l’emploi  au Mali.

Le Président de l’UJMMA,  Cheick Mohamed Macky Bah, s’est félicité de ce financement à l’intention des jeunes arabophones. Car, le fonds permettra d’œuvrer à l’insertion socioprofessionnelle de ces jeunes, tant dans le secteur public que privé.

Pour Macky Ba, ce gigantesque fonds pour soutenir les jeunes arabophones dans leurs projets est un symbole fort.

Il prouve l’engagement du Président de la République, El hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, de son Gouvernement  et des Chefs de Départements concernés.

Au passage, une mention de reconnaissance a été formulée par les Représentants des Destinataires de ce fonds à l’adresse des Dirigeants du haut Conseil Islamique (HCI), du Groupement des Leaders Religieux du Mali ainsi qu’à toutes les bonnes volontés ayant contribué à la prise en compte par l’Etat malien de la situation des jeunes arabophones  marginalisés d’habitude par plusieurs instruments d’insertion en place. Ce, en dépit de leurs compétences techniques et niveaux de formation dans plusieurs universités de référence à travers le monde.

Il faut noter que ce financement s’inscrit dans le cadre du programme de société du Président IBK axé sur la création de 200.000 emplois à l’horizon 2018.

Déterminé à atteindre cet objectif, le Ministre Ben Kattra a estimé que  le retour de la paix et l’avancée du processus de réconciliation nationale à l’échelle nationale permettra de rendre le contexte économique de notre pays plus propice à la création d’emplois pour les jeunes.

Afin de permettre à d’autres citoyens de bénéficier le même financement, Ben Kattra a invité les heureux bénéficiaires à se consacrer entièrement au succès de cette opération à travers le remboursement correct des échéances.

 

Ousmane MORBA

Par L’Observatoire

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *