COUP D’ÉTAT MILITAIRE AU MALI : PLUSIEURS MINISTRES ONT ÉTÉ ARRÊTÉS ET MIS EN SÉCURITÉ PAR LES PUTSCHISTES

Le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, son Premier ministre, Boubou Cissé ; des Chefs d’État-major de l’Armée et la quasi-totalité de son Gouvernement ont été arrêtés et conduits à Kati par le mouvement putschiste qui a pu mettre fin hier mardi 18 août 2020 au régime IBK fortement contesté par les Maliens.

Au Mali, depuis ce matin du 18 août 2020, des tirs ont été entendus au Camp Soundiata de Kati, occasionnant non seulement, la destruction de la garnison de Kati mais aussi une forte mobilisation. Une descente militaire a été signalée sur la capitale malienne avec comme seul objectif : mettre fin au régime IBK. Ainsi, suite à cette minuterie, plusieurs ministres et généraux ont été arrêtés et conduit à Kati pour leur sécurisation. Parmi lesquels le général Drabo de la Direction des matériels et d’hydrocarbures de l’Armée, Dahirou Dembelé, M’Bamba Kéita, le ministre de la justice et celui des Finances.

D’autres arrestations ont été signalées. Il s’agit du président de l’Assemblée Nationale, honorable Moussa Timbiné et Karim Kéita, fils du président malien. Et c’est à 17 heures que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita et son Premier ministre, Boubou Cissé, ont été mis aux arrêts par les mutins puis conduits à leur tour à Kati. En attendant toute déclaration officielle, les personnes arrêtées seraient en sécurité.

Rappelons que cette mutinerie intervient alors que depuis trois (03) mois, des manifestations sont organisées régulièrement à Bamako et dans certaines capitales régionales. Les manifestants, sous la houlette du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), réclament la démission du Président de la République, l’accusant de mauvaise gouvernance.

Abdoul Karim SANOGO

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *