Cote jardin : Bel éparpillement

Une belle pagaille régnait au CICB à l’occasion de ce meeting de célébration du 26 mars et de la demande de retour d’ATT au pays. En effet, la salle de 1000 places a été débordée par un public aussi enthousiaste qu’excité. Une défaillance de l’organisation que les plus tolérants ont attribuée à l’expérience des mobilisateurs du parti PDES et CACS-ATT. Pour d’autres, le débordement de la foule  s’explique par le grand engouement pour le retour d’ATT.

Absences remarquées

Il  faut reconnaître que plusieurs personnalités qui ont partagé le bon plat avec ATT dans le Mouvement citoyen n’étaient pas présentes. Il s’agit du  président de l’Umam, Jeamille Bittar, de l’ancien ministre Ndiaye Bah, du 3e vice-président du PEDS 2011, Bakary Togola, des présidents d’honneur Hamed Sow, Hammadoun Kola Cissé, Habib Sylla, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo et Mme Gakou Salamata Fofana.

Même si ces personnalités ne sont plus dans le bateau pour divergence de vues, leur absence a été fort remarquée dans cette salle où se fêtait ATT. Une présence, ne serait-ce que pour la bénédiction des anciens collaborateurs, n’allait pas être mal vue par l’assistance. Les gens n’ont pas cessé de se poser des questions sur ce fait. Est-ce qu’ils étaient au PDES juste pour des intérêts comme l’a dit le président du parti lors de la 2e convention en novembre ? La réponse n’est pas pour le moment connue. Ce qui est sûr, ils n’étaient pas dans la salle.

 

Espions dans la salle

Les émissaires des partis politiques étaient massivement mobilisés pour assister à la cérémonie. Certainement, ils étaient venus mesurer le poids des amis de l’ancien président après trois années d’absence sur la scène politique et identifier ceux qui sont appelés désormais à l’animer.

 

Retrouvailles

Même si ces personnalités ne sont plus dans le bateau du PDES pour des raisons plus ou moins officielles, des anciens ministres qui ont marqué le régime ATT, ont tenu parole ce jeudi au CICB. Badra Aliou Macalou, Madeleine Bah, Iba Ndiaye, Harouna Cissé, Maharafa Traoré et Dandara Touré ont montré que la question ATT va au-delà d’une association. Il s’agissait de manifester une leçon d’unité devant l’adversité.

Bréhima Sogoba

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.