Corruption au sein de l’armée: une tentative de déstabilisation

Depuis quelque temps, une vidéo diffusée par la chaîne de télévision ARTE (un média étranger) intitulée : ‘’Mali : une armée dans le collimateur’’ et largement reprise sur les réseaux sociaux, est manifestement vicieuse, tendancieuse et manipulatrice. Car, les auteurs se sont exclusivement intéressés à des interlocuteurs essentiellement en situation soit de punis, de veuves, de radiés des effectifs ou à leur conseil juridique.

 

C’est ce qui ressort du point de presse animée ce jeudi 26 novembre 2020 par les responsables la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (DIRPA), dans ses locaux. La conférence de presse était animée par le directeur sortant de la DIRPA, le Colonel-major Diarran KONE, qui avait à ses côtés Boubacar DIALLO, chargé de communication au MDAC ; le Colonel Daouda Sidiki DIARRA, de la DIRPA ; ainsi que le Lt-Colonel Bengaly Halidou MAIGA, Chef de division approvisionnement et Marchés publics au DFM du MDAC.
À travers ce point de presse, il s’agissait pour les responsables de la DIRPA d’inviter les hommes de média à donner la bonne information afin de lever le doute dans l’esprit des populations quant à la montée en puissance des Forces armées maliennes.
Pour le Colonel-major Diarran KONE, le procédé de la chaîne ARTE est assez simpliste. Car visiblement, elle a consisté à trouver un ou quelques interlocuteurs, leur servir certainement une soupe, leur faire dire ce que l’on souhaite, flouter les images, user d’anonymat.
Pour le conférencier, l’objectif n’est ni plus ni moins que de déstabiliser l’institution militaire en tentant d’y désigner les mauvais, d’une part, et les bons, d’autre part.
Sinon, comment comprendre que les auteurs n’aient nulle part fait mention de l’enquête instruite par le commandement suite à l’information relative à l’existence de doubles bulletins de salaire et pour laquelle certains personnels ont même écopé d’une punition pour indiscipline et non-respect du règlement militaire. «Il faut se féliciter de la solidarité, de la cohésion et de l’esprit de fraternité d’armes en ce moment au sein de l’armée malienne. Nous devons tout faire pour éviter que cet équilibre ne soit rompu », a prévenu le Colonel-major Diarran KONE.
En effet, dans cette vidéo, explique le conférencier, on parle de mariage d’un personnel FAMa ; de bulletins de salaire falsifiés ; d’opérations sur le terrain datant de 2012 en tout cas selon le récit (mais la réalisation de l’élément est assez récente).
Aussi, on parle de détournements faits par des officiers ; de véhicules à l’arrêt pour manque de carburant ; de veuves de militaires chassées de logements ; de chantier de construction d’un colonel.
Point par point, le Colonel-major Diarran KONE a apporté des démenties cinglants à chacune des préoccupations soulevées par les intervenants dans cette vidéo.
Pour patron sortant de la DIRPA, il est clair que cette vidéo se fonde sur des cas exceptionnels pour généraliser une situation. Sur par le passé, des soldats se retrouvaient sur le terrain sans arme individuelle, pour le Colonel-major Diarran KONE, il serait faux de dire la même chose aujourd’hui, car chaque militaire dispose désormais d’une arme.
Le Colonel-major KONE a sollicité l’accompagnement des journalistes pour lutter contre ces pratiques qui remettent en cause notre cohésion sociale et sapent le moral de nos troupes.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *