Contrôle de la gestion des ressources publiques : LA COUR SUPREME EXPLIQUE SES MISSIONS ET ATTRIBUTIONS A MOPTI

 

nouhoum tapily president cour supreme avocat mali La Cour suprême est convaincue que la réduction de la pauvreté passe par une gestion efficace, efficiente et transparente des ressources publiques.Dans cet esprit, elle a entamée une tournée d’échanges sur la bonne gouvernance financière. Après Kayes et Bamako, une délégation de la haute juridiction conduite par son président, Nouhoum Tapily, était en début de semaine à Mopti où elle a animé une rencontre d’information dans la salle de conférence du gouvernorat, pour expliquer le rôle, les missions et les attributions de la Section des comptes de la Cour suprême.

Destinée aux justiciables soumis au contrôle juridictionnel et non juridictionnel de la Section des comptes, la rencontre a enregistré la participation des préfets, des présidents de Conseil de cercle, des maires, des receveurs, des percepteurs, des directeurs régionaux des services financiers et de la grande famille judiciaire.
Après le mot de bienvenue du représentant du maire, N’ Barké Bah, le gouverneur de la Région de Mopti, Kaman Kané, a dressé un état des lieux et souligné combien certaines localités restent fortement marquées par les stigmates de la période noire de l’occupation des groupes terroristes en 2012. Une période marquée par de graves violations des droits humains.
Et aujourd’hui encore, malgré la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation, ces groupes terroristes continuent de s’attaquer aux symboles de l’Etat et de ses institutions, d’assassiner de la façon la plus lâche et crapuleuse les éléments des Forces armées et de sécurité, les représentants de l’Etat, les pouvoirs judiciaires, ceux des collectivités et de simples citoyens.
« Cette situation a des impacts sur l’amélioration de la gouvernance financière dont certains acteurs  n’exercent plus dans les localités de leur compétence depuis plusieurs années »,  a relevé le gouverneur de la Région. Kaman Kané a, par ailleurs, salué l’initiative de la rencontre en ces moments de grands questionnements et de ferme détermination des ennemis de la paix et de la justice à perpétuer l’insécurité dans la Région.
Le président de la Cour suprême a indiqué que si la gestion saine des ressources financières de l’Etat est au cœur des politiques publiques, le contrôle y afférent l’est davantage. Nouhoum Tapily a souligné que la dévolution d’une mission de contrôle et de vérification de la gestion des ressources publiques est consacrée par la loi n° 96-071 du 16 décembre 1996 portant loi organique fixant l’organisation, les règles de fonctionnement de la Cour suprême, la procédure.
Dans le sillage de l’intervention de Nouhoum Tapily, le président de la Section des comptes, Kloussama Goïta, a fait une présentation détaillée de cette instance : son rôle, ses missions et attributions. Puis ont suivi les débats.
En marge de la rencontre, la délégation de la Cour suprême a eu des entretiens avec les chefs des juridictions et des parquets de la Région de Mopti.
D. COULIBALY
AMAP-Mopti

 

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.