CONTEXTE DE CRISE AU MALI : LE LIEN ENTRE LA JEUNESSE ET LES MEDIAS ASSEZ DYNAMIQUE

Dans le cadre du Projet « MédiaSahel », le consultant Fodié Tandjigora a présenté l’étude pays portant sur les dynamiques existantes et / ou à promouvoir entre les médias et les jeunes dans les localités de Bamako, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Ménaka, le vendredi 25 Septembre, à l’Hôtel Onomo.  Ce projet est porté par l’Agence Française de Développement Médias (CFI).

 

En vue de trouver des solutions à certaines préoccupations, les Assises de concertations des Directeurs et Directrices et des jeunes ont été organisées à Bamako du 23 au 26 Septembre 2020. Vingt-quatre radios ont été sélectionnées sur la base des critères prédéfinis par le Comité de coordination composé de la HAC, l’URTEL l’AFD, l’Ambassade de France, CFI, le Ministère de la Jeunesse et des Sports, le Ministère de la Communication, le CEDEP, pour prendre part à ces assises.  21 des vingt-quatre responsables de radios sont venus de l’intérieur du pays, notamment des régions de Tombouctou, Gao, Ménaka, Mopti, Ségou et de Bamako.

Il ressort des explications du consultant que dans les localités de Tombouctou, Gao et Ménaka, l’insécurité résiduelle est aujourd’hui la forme d’insécurité la plus ressentie par les citoyens maliens : les attaques à mains armées dans les domiciles ou sur les axes routiers, les braquages d’établissements bancaires. C’est dans ce climat d’insécurité que la collecte des données s’est déroulée dans les régions de Mopti, Gao et Tombouctou et Ménaka. Le Mali est réputé pour sa tradition d’oralité mais aussi pour son taux élevé d’analphabétisme. Ce constat n’est pas favorable au développement des médias écrits même si plusieurs journaux quotidiens, hebdomadaires ou mensuels coexistent. L’accès à Internet s’étend peu à peu au-delà des capitales régionales grâce à l’extension du réseau dans les zones rurales. Il existe environ 150 radios privées, associatives ou communautaires au Mali et qui sont accessibles sur la bande FM ou sur internet. Au Mali, le lien entre la jeunesse et les médias est assez dynamique dans un contexte de crise. En effet, avec une population estimée à 18,6 millions d’habitants en 2018, les jeunes passent pour majoritaires : la population totale est composée de 47% de personnes de moins de 15 ans et 53% de personnes de moins de 18 ans. Des données recueillies, (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 28 SEPTEMBRE 2020

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.