Construction du chemin de fer Conakry- Kankan- Bamako Le démarrage du projet en 2015

standard sur le corridor Conakry- Bamako, via Kankan. Tel est le résultat de la visite de travail à Bamako du Ministre guinéen et des Transports, Aliou Diallo auprès de son homologue malien, Mamadou Hachim Koumaré de l’Équipement et Transports, a-t-on appris dimanche dans trois courriers officiels.

 transrail syndicats train rail chemin fer bamako

Cette rencontre fait suite à la volonté exprimée par les dirigeants respectifs des deux Etats de faire du projet du réseau ferroviaire Conakry- Kankan- Bamako, un axe prioritaire de coopération guinéo- malienne et, en même temps, un vecteur d’intégration économique régionale.

Selon nos sources, ce projet, si cher aux premiers présidents des deux États, à savoir Modibo Kéïta et Ahmed Sékou Touré, et réchauffé pendant la septième session de la grande commission mixte de coopération Guinéo-malienne tenue à Conakry en Avril 2010, a été mûri en faveur de la dernière visite du président malien Ibrahima Boubakar Keita (IBK) en Guinée.

Pour accélérer la faisabilité du projet, le ministre Aliou Diallo a cru utile d’effectuer une visite de travail à Bamako où il a été reçu par le président IBK et son homologue malien des transports.

Tenant compte du fait que le réseau routier en exploitation entre Conakry et Bamako nécessite d’être renforcé par un réseau de chemin de fer, les deux Etats se sont convenus de la réalisation de ce projet d’interconnexion Conakry- Kankan- Mandiana- Bougouni- Bamako, conformément au tracé défini par la Cedeao et les bretelles Sagabari-Kouroussa et Kankan- Kérouané.

Après examen de la situation du projet d’interconnexion, les deux parties se sont entendues à mettre en place un comité interministériel d’orientation, un comité technique inter- Etats des Experts, de formuler des requêtes communes de financement et d’élaborer un plan d’action.

Selon le plan d’action du comité technique inter- =États, le projet va démarrer en Avril 2015 après la finalisation des termes de référence, la formulation des requêtes conjointes de recherche de financement, la sélection des bureaux d’études et enfin le démarrage des études.

Au terme d’une visite de travail à Bamako, les deux parties se sont également entendues autour de la réalisation des études complètes du projet, de la revue des termes de référence des études du tronçon Conakry- Kankan et leur adaptation au reste du réseau, de la poursuite conjointe de la promotion du projet auprès des partenaires bi et multilatéraux, de la mise en place d’un comité technique conjoint composé des deux Etats respectifs et de l’élaboration à court terme par le comité technique d’un chronogramme de mise en œuvre du projet.

Toujours selon nos sources, les deux parties ont mis en place un Comité technique de 16 membres, chargé de diligenter tout le processus relatif à la faisabilité de la ligne de chemin de fer. Enfin, les deux parties sont convenues d’organiser une rencontre d’échange tous les six mois.

 

Source : Guinée News

SOURCE: Nouvel Horizon
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.