Conseil régional de Sikasso : Restitution des schémas d’aménagement pastoraux

Le Conseil régional a tenu, lundi dernier dans ses locaux, la restitution régionale des schémas d’aménagement pastoraux des sept cercles de la Région de Sikasso. Les travaux qui étaient dirigés par le gouverneur de la région Sinè Dembélé ont enregistré la présence du président du Conseil régional Yaya Bamba et du représentant du maire de la Commune urbaine de Sikasso Abdrahamane Sidibé. On notait également la présence des élus locaux des sept cercles ainsi que les chefs des services techniques de la région.

 

L’évènement visait notamment à restituer le processus d’élaboration des schémas pastoraux à l’ensemble des acteurs de la région. Le gouverneur de la région, Sinè Dembélé, a souligné que cette activité s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui aux filières agropastorales (PAFA) de Sikasso. à cet effet, il a rappelé l’objectif dudit programme : contribuer à l’accroissement de la productivité et de la valeur de la production des entreprises et des exploitations familiales agro-pastorales de la région.

Il ajoutera que le PAFA couvre l’ensemble de la Région de Sikasso. S’exprimant sur la rencontre, le gouverneur a laissé entendre que celle-ci s’inscrit dans le cadre de la consolidation des acquis et constitue une étape décisive dans la vie dudit programme. «Il s’agit de doter chacun des sept cercles de la région d’un schéma d’aménagement pastoral et d’identifier les investissements prioritaires à réaliser», a-t-il affirmé. Par ailleurs, Sinè Dembélé rappellera que ce processus multi-acteurs et participatif s’est poursuivi dans tous les cercles qui ont organisé des ateliers locaux de restitution.

Le président du Conseil régional, Yaya Bamba, a estimé que cet évènement est d’une importance capitale pour le développement harmonieux de la région. «Sikasso est considérée comme la deuxième région d’élevage du Mali, et cela mérite qu’elle dispose d’un outil de planification stratégique et opérationnel», a-t-il déclaré.

À cause des problèmes sécuritaires, de nombreux troupeaux des régions du Centre sont actuellement présents dans la région. C’est pourquoi, a-t-il renchéri, l’élaboration des présents schémas pastoraux, l’identification des investissements prioritaires ainsi que leur mise en œuvre constituent des facteurs de stabilité sociale et économique. M. Bamba a, enfin, saisi l’occasion pour remercier tous les partenaires techniqueset financiers notamment la Coopération suisse et tous les acteurs au développement qui ont soutenu la collectivité.

Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.