Conseil régional de Ségou- Union européenne : Un pacte pour faire de Ségou la puissance agricole de la sous-région

La décentralisation donne à la collectivité région la responsabilité de l’articulation des stratégies de développement régional à travers la mise en cohérence des planifications et la mise en place de cadres de référence des actions de développement.

A ce titre, la région de Ségou s’est dotée en 2010 d’un Schéma Régional d’Aménagement du Territoire (SRAT) dont l’objectif majeur est de réduire les inégalités territoriales de la région et permettre à l’ensemble des habitants de bénéficier des services, des conditions et d’un cadre de vie de qualité. La vision de développement formulée dans le Schéma Régional d’Aménagement du Territoire « A l’horizon 2030, faire de Ségou une région attractive, la puissance agricole de la sous-région basée sur sa biodiversité, ses atouts économiques, culturels et touristiques pour en faire la capitale économique ».

A partir de juillet 2011, la Délégation de l’Union européenne du Mali a signé avec la GIZ un contrat de délégation pour mettre en œuvre le volet DER du Programme d’appui à la réforme administrative, la décentralisation et le développement économique régional (PARADDER, réf. MLI/001/009) dans les deux régions de Ségou et de Mopti. Ce volet a été mis en œuvre par le Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT).

Cet appui a permis le renforcement des capacités du Conseil Régional en matière de pilotage du développement économique régional. Les résultats obtenus sont, entre autres, le renforcement des capacités institutionnelles et l’affirmation du leadership du Conseil Régional dans l’animation du territoire, l’amélioration du dialogue et de la collaboration inter-acteurs régionaux, l’élaboration participative d’une stratégie de développement économique régional (précisée à partir des orientations stratégiques formulées dans le Schéma Régional d’Aménagement du Territoire), l’identification et l’étude de la faisabilité de projets d’investissement (structurants et productifs) dans les filières échalote/tomate, bétail/viande et tourisme/artisanat/culture.

La réalisation d’investissements structurants par le Conseil Régional est une seconde étape essentielle dans le renforcement de sa capacité de maîtrise d’ouvrage. Cette seconde étape donne une continuité au processus de développement économique régional entamé dans le cadre du PARADDER. Ce besoin de renforcement des capacités s’inscrit dans un objectif global de promouvoir le rôle central du Conseil Régional dans le processus de développement du territoire régional.

 

Le projet « Renforcement des capacités du Conseil Régional (CR) de Ségou pour la maîtrise d’ouvrage dans la réalisation d’investissements structurant le développement économique régional » repose sur deux volets:

  • Un 1er volet de renforcement des capacités qui permettra au Conseil Régional et aux communes bénéficiaires d’avoir des connaissances et capacités avérées dans la réalisation et la gestion des infrastructures. Il s’agit des thèmes suivants :

–           Les procédures de passation des marchés publics

–           Le suivi/contrôle de la réalisation des investissements

–           La gestion et l’entretien des infrastructures

Ce volet permettra aussi la mobilisation des autres acteurs pour l’appui à et le suivi de la réalisation des investissements dans la logique des objectifs visés et des résultats qui en sont attendus. Ces actions porteront sur :

– La mobilisation des comités techniques de projet : Actualisation/finalisation des dossiers d’appel d’offres, supervision du contrôle d’avancement et de qualité, appui dans la réception des travaux, etc.

– La mobilisation de la commission infrastructures du Comité Régional d’Orientation, de Coordination, et de Suivi des Actions de Développement (CROCSAD) pour la validation formelle des dossiers d’appel d’offres.

– L’accompagnement à la négociation de partenariats formels Conseil Régional – Communes bénéficiaires : Conventions de délégation de service et de gestion des infrastructures

– Les rencontres quadri trimestrielles de la plateforme régionale, organe de suivi de la mise en œuvre de la stratégie DER

– Les rencontres semestrielles inter collectivités dans le cadre de l’amélioration de la collaboration entre les 3 niveaux de CT (CR, cercles et communes) autour des actions de développement régional

– Les sessions extraordinaires du Conseil régional : Prise de décisions sur des questions urgentes et ponctuelles dans le cadre de la maitrise d’ouvrage

  • Un 2ème volet qui portera sur la réalisation des infrastructures retenus dans le cadre de la stratégie de développement économique régional. Ces investissements constituent la matière autour de laquelle va se faire la construction des capacités du Conseil Régional et des acteurs régionaux/locaux impliqués dans la maitrise d’ouvrage du développement régional. Il s’agit :

– D’un premier projet visant à aménager et réaliser des boucheries modernes : Deux (02) à Ségou, un (01) à Bla, un (01) à Barouéli, un (01) à Tominian, un (01) à San, un (01) à Niono et un (01) à Macina.

– D’un deuxième projet visant à réaliser deux marchés à bétail de 2 hectares chacun : Un dans le cercle de Ségou (commune rurale de Pelengana) et un à Niono (village de Hèrèmakono, commune urbaine de Niono).

– D’un troisième projet visant à aménager des périmètres maraichers pour la production d’échalote et tomate dans le Cercle de Barouéli : 10,83 ha dans le village de Somo et 11,72 ha à Fansongo.

Objectif global: Promouvoir le rôle central du Conseil Régional de Ségou dans le processus de développement du territoire régional.

Objectifs spécifiques:

  1. Développer les compétences du Conseil Régional en matière de maitrise d’ouvrage des travaux d’infrastructures qui structurent le développement régional;
  2. Renforcer la crédibilité du Conseil Régional comme cadre de cohérence du développement régional et améliorer les perspectives de partenariat inter collectivités.

Résultats attendus :

  1. Les capacités institutionnelles du conseil Régional sont renforcées pour exercer la maitrise d’ouvrage des travaux d’infrastructures ;
  2. Le leadership du conseil Régional est renforcé en matière d’animation du territoire ;
  3. Les relations partenariales inter acteurs sont formalisées et fonctionnelles.

 

Durée: janvier 2014 – Décembre 2015

Montant: 1 048 000 000

Financement: 100% Union Européenne

Bénéficiaires: Conseil Régional de Ségou – 10 communes, acteurs des filières bétail/viande, Tomate/échalote.

source : Yeko

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.